Réduction du mandat de Macky Sall : La question continue de diviser.

La réduction du mandat du président Macky Sall continue d’occuper les débats. En effet, le professeur Babacar Guèye et Aliou Sow le leader du Mpd/Liguey proposent au président de la République, un plan B, qui consiste à ne faire qu’un seul mandat de 7 ans. Proposition rejetée aussitôt par certaines formations politiques.



Réduction du mandat de Macky Sall : La question continue de diviser.
«Le principe est que Macky Sall respecte sa parole, mais il y a des difficultés. On lui propose un mandat unique de 7 ans. Qu’il accepte de ne pas se présenter en 2019 ! Je ne suis pas sûr d’ailleurs que Macky Sall soit contre cette proposition. C’est vraiment un plan B. Mais cela doit procéder d’un consensus». Ces propos du professeur viennent rappeler la complexité pour Macky Sall de respecter sa promesse qui est de réduire son mandat de 7 à 5 ans. C’était ce samedi, lors du panel organisé par le mouvement Consensus pour la république, sur le thème : «Emergence d’une citoyenneté responsable : renforcement de la démocratie et ancrage des valeurs de la République».
Cet avis est partagé par Aliou Sow. En effet, le leader du Mouvement des patriotes pour le développement (Mpd/Liguey) déclare : «L’engagement de Macky Sall était une réaction à une autre proposition. Il a un problème aujourd’hui. Je suis pour un mandat de 7 ans car je ne vais pas rejeter ce que j’ai défendu hier. Si on peut avoir un consensus pour qu’il fasse un mandat unique de 7 ans, ce n’est pas mal».

Mais cette proposition n’agrée pas tous les partis politiques. En effet, par la voie de son porte-parole, Moussa Bocar Thiam, le Parti socialiste s’est démarqué de cette proposition : «le serment prêté par Macky Sall n’est pas un serment de 7 ans. La réduction du mandat s’impose à Macky Sall».

Me Aly Fall du parti Rewmi est sur la même longueur d’onde que le Ps. Il déclare : «L’engagement de Macky Sall est congénital à l’élection, ce serait la ruine de l’Etat si les politiques ne respectent pas leur parole».
Comme pour dire que cette proposition d’être tuée dans l’œuf

Ousmane Demba Kane

Lundi 15 Juin 2015 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter