Réduction du mandat présidentiel : Massaly prend à contre-pied les libéraux.

Alors que ses «frères libéraux » plaident pour que le Président Macky Sall tienne sa promesse de réduire le mandat du président de la République de 7 à 5 ans, Mamadou Lamine Massaly, lui, promet d’ester en justice ce dernier, si jamais il concrétise son vœu.



S’il y a quelqu’un qui n’a pas peur de rimer à contre-courant, ces bien Mamadou Lamine Massaly. En effet, lors de leur meeting tenu ce week-end à Thiès, il a soutenu qu’il allait traduire le Président Macky Sall en justice, si jamais ce dernier décide de réduire son mandat de 7 à 5 ans.

«S’il réduit on mandat en 2017, le peuple doit porter plainte contre lui pour haute trahison, parce qu’il a été lu pour 7 ans». Cette position, tenue par Mamadou Lamine Massaly lors d’un rassemblement du Pds, ce week-end, à Thiès, va à l’encontre de celle de ses «frères » de Parti qui, depuis des semaines, voire des mois, mettent la pression sur le régime pour que ce point soit respecté.

C’est le cas de Me Amadou Sall qui déclare, lors de ce même meeting, que le chef de l’Etat doit tenir sa parole sur cette question : «nous avons élu quelqu’un qui est assis sur un socle de valeurs, qui sont les éléments fédérateurs de la Nation. Et de ce point de vue, ces valeurs lui imposent de respecter sa parole et s’il ne le fait pas, les Sénégalais n’auront plus confiance en lui», a-t-il déclaré.

Farba Senghor est sur la même longueur d’onde que Me Sall. Car, affirme-t-il : «Macky Sall a promis aux Sénégalais de réduire son mandat de 7 à 5 ans. Il l’a déclaré lors de la campagne, l’a réaffirmé lors de son investiture, l’a répété en France, aux Etats-Unis et partout dans le monde. Nous lui demandons de respecter sa parole, s’il ne le fait pas, le 23 juin peut revenir pour l’obliger à respecter ce qu’il a promis au peuple».

Ousmane Demba Kane

Lundi 18 Janvier 2016 - 08:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter