Réduction du train de vie de l’Etat, Lutte contre la corruption… Macky dépose sa marque

Des mesures diverses de réduction du train de vie de l’Etat et de lutte contre la corruption et le gaspillage, de nouvelles règles protocolaires de la République, un état des lieux des finances, du patrimoine et du parc automobile de l’Etat, voire une suppression des découpages administratifs. Voilà la batterie de mesures instruites, en conseil de ministres, par le nouveau président de la République pour marquer son style de gouvernance de rupture par rapport à la gestion « wadienne » des affaires publiques.



Réduction du train de vie de l’Etat, Lutte contre la corruption… Macky dépose sa marque
Le Président Macky Sall n’a pas tardé à mettre en route la gouvernance de rupture proposée aux Sénégalais qui l’ont élu à la tête de la République, au soir du 25 mars 2012. Le premier conseil des ministres qui s’est tenu, ce jeudi 12 avril, a été l’occasion pour le nouveau chef de l’Etat de mettre en avant une batterie de mesures destinées à répondre aux urgences comme à la gestion « hors-normes » des affaires publiques par l’ancien régime, en l’occurrence celui de Wade. Macky Sall a ainsi instruit son Premier ministre Abdoul Mbaye, selon le communiqué même du Conseil des ministres, « de diligenter le processus d’état des lieux des finances publiques, du patrimoine de l’Etat, tant mobilier qu’immobilier et de son parc automobile », selon le journal Sud Quotidien.

Sur un autre palier, Abdoul Mbaye a reçu instruction, de la part de Macky Sall, « de mettre sur pied rapidement un groupe de travail, en relation avec l’Inspection générale d’Etat, la délégation à la réforme de l’Etat et à l’Assistance technique pour rationaliser l’organisation administrative ».

Macky Sall compte ainsi donner un signal fort à son équipe gouvernementale et à la population. Comme dire que « tout ne sera comme avant sous l’ère de Me Wade ». 


Samedi 14 Avril 2012 - 10:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter