Référendum 20 mars – Moussa SY / Amadou BA: la bataille des Parcelles Assainies aura bel et bien lieu

«Le 20 mars à 18h et après la victoire du Non, nous lui mettrons des menottes pour le conduire devant la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite), lance Moussa SY à l’endroit d’Amadou BA. La réplique du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan ne tarde pas : «Quand on n’a pas d’arguments, on chahute».



Vibrant au rythme de la campagne électorale, les Parcelles Assainies ont été assiégés par les camps du «Oui » et du «Non » sous la houlette du ministre Amadou BA et de l’édile, Moussa SY. De part et d’autre, les attaques n’ont pas manqué.

Moussa SY qui recevait la caravane du «Front du Non», en tête Khalifa Sall, pour sensibiliser les populations «à voter Non» ce dimanche, accuse l’argentier de l’Etat d’achat de conscience. «Amadou BA, alias «Boy Djinné» ne peut pas débarquer comme ça aux Parcelles-Assainies pour y chercher une base politique. Il n’habite pas ici, n’a pas de maison aux parcelles. Il a ses mallettes d’argent et distribue des 200 mille ou 300 mille dans les mosquées et les maisons. Il se trompe…Inch Allah, le 20 mars à 18 heures et après la victoire du Non, nous lui mettrons des menottes pour le conduire devant la CREI».

«Il faut qu’on soit sérieux. Nous sommes dans une campagne et quand on n’a pas d’arguments, on chahute. Est-ce que vous avez vu quelqu’un distribuer de l’argent ici… », réplique le ministre en caravane dans des artères de la localité . Et Amadou BA d’asséner: «Et les étudiants qu’on a renvoyés parce que tout simplement ils ont participé à une marche, vous pensez que c’est comme cela qu’on dirige une mairie après tu te permets d’insulter…». 


Jeudi 17 Mars 2016 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter