Référendum: «Bes du Niakk» se démarque de Macky et vote «non»

La formation de Serigne Mansour Sy Djamil évoque trois (3) points cruciaux qui motivent sa décision de battre campagne pour le «Non» au référendum. Pour «Bes Du Niakk», il y a le «délai court», le «manque de pertinence» et enfin le «coût économique».



Se fondant sur l’avis rendu par le Conseil constitutionnel, le président Macky Sall ne réduira pas son mandat qui connaîtra son terme en 2019 avant d’annoncer la tenue du référendum le 20 mars prochain. Le Parti Bes Du Nakk annonce ses couleurs et lance un appel solennel à toutes les forces vives, aux citoyennes et citoyens sénégalais à voter «NON».
 
Pour Mansour Djamil et Cie, le Chef de l’Etat a pris «la lourde responsabilité de fragiliser l’institution républicaine suprême que constitue la charge de Président de la République» en reniant son engagement. «Il ne s’agit ni d’un problème politique encore moins d’une question juridique», selon  Mansour Djamil et Cie qui posent une «question d’éthique tout court». Fort de ce fait, «Bes Du Niakk » qui «se désolidarise », se désole de «cette attitude qui détruit toute une architecture de confiance dont bénéficiait le président de la République auprès du peuple sénégalais… ».
 
Enfonçant le clou, le député Cheikhou Oumar SY liste les raisons suivantes : «Le délai court qui ne permet pas une bonne appréciation du contenu des réformes, le manque de pertinence du contenu des réformes en l’absence de la réduction du mandat, le coût économique… ». 


Lundi 22 Février 2016 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter