Référendum, Candidature dans Bby : Tanor approuve Macky Sall.

Le président de la République Macky Sall et le Secrétaire général du Parti socialiste (Ps), sont sur la même longueur d’onde sur les sujets qui alimentent les débats actuellement. En effet, en marge de sa visite hier à Tivaouane, le socialiste en chef s’est prononcé sur des sujets tels que la tenue du référendum, la candidature au sein de Benno bokk yaakaar (Bby) ; montrant sa convergence de vue avec le chef de l’Etat.



Ousmane Tanor Dieng approuve, à 100%, les déclarations du chef de l’Etat en ce qui concerne le référendum et la question de la candidature au sein de Benno bokk yaakaar (Bby). C’est ce qui est ressorti de son entretien avec la presse, hier, en marge de sa visite à Tivaouane en cette veille de la célébration du Maouloud.

«Le président de la République a, sur ces questions, la compétence constitutionnelle. De ce point de vue, c’est à lui que reviennent la mission et le rôle de fixer les dates, de choisir le moment et de conduire cette initiative. Le tout devant être fait dans le cadre des lois et règlements du pays », a-t-il déclaré, en commentant les déclarations du chef de l’Etat sur cette question. Ce dernier, lors de la cérémonie d’ouverture de la quatrième édition de l’université républicaine, avait déclaré que personne ne pouvait lui mettre la pression quant à l’organisation du référendum pour la réduction de son mandat.

Cette convergence de vue concerne aussi la candidature au sein de la coalition présidentielle. Là aussi, les deux hommes roulent en parfaire harmonie. En effet, le maire de Nguéniène a soutenu que Macky Sall avait raison en soutenant que tous ceux qui le désirent au sein de cette coalition peuvent se porter candidat à la prochaine élection présidentielle.

«Ce que le Président Macky Sall a dit confirme la souveraineté des partis. C’est une manière de respecter les partis qui sont des alliés et qui ont des droits et des devoirs. Les partis peuvent donc exercer leurs devoirs et réclamer leurs droits. Tout le reste n’est qu’interprétation que tout le monde est libre de faire. En tout cas, tout ce que le Parti socialiste fait doit se faire souverainement dans ce sens, le moment venu il se réunira, rencontrera toutes ses instances, discutera et déclinera, comme d’habitude et de façon consensuelle, la conduite à tenir », a-t-il soutenu.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 18 Décembre 2015 - 09:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter