Référendum: Gor Ca Wax Ja se défoule sur la CENA et le CNRA et récuse fortement Abdoulaye Daouda Diallo



Référendum: Gor Ca Wax Ja se défoule sur la CENA et le CNRA et récuse fortement Abdoulaye Daouda Diallo
Ce front du Non refuse de tourner la page du référendum.  «La date du Référendum du 20 Mars 2016 ayant été fixée, à partir du discours du 16 Février 2016 du  Président de la république, Macky SALL, reniant par la même occasion son engagement à s’appliquer la diminution de son mandat en cours, de 7  à 5 ans en s’abritant derrière un avis du Conseil Constitutionnel qui inspira l’origine du titre de la coalition du NON/GOR CA WAX JA », la commission électorale nationale du courant du NON «a tenu à relever les défis malgré les délais très courts qui lui avaient été impartis et imposés», campe Sada Ndiaye du PDS (Parti Démocratique Sénégalais).
 
Se félicitant «d’avoir su relever le défi de la participation au Référendum du 20 mars 2016», GOR CA WAX JA note «plusieurs incohérences après le recensement de votes, à divers niveaux de responsabilités». Ce, pour citer «le comportement antirépublicain du camp présidentiel » notamment «la gestion solitaire du processus référendaire » par ledit camp. «Le refus  systématique du Ministre de l’intérieur de mettre le fichier à la disposition de l’opposition. Seul le camp du OUI en a disposé, même en version papier le jour des élections dans les différents bureaux de vote. Ceci contrairement aux dispositions de l’article L48. Entorse aux dispositions de l’article L 1 avec l’organisation d’une conférence de presse pour proclamer les résultats, alors que la proclamation des résultats est du ressort du Président de bureau de vote, du Président de la commission départementale de recensement des votes, du Président de la commission nationale de recensement des votes et enfin du Président du Conseil constitutionnel. Défaillance dans le tirage des cartes d’électeurs privant 180 386 citoyens de leur droit de vote, alors que l’article L 53 stipule que « L'Administration est chargée de l'impression et de l'établissement des cartes d'électeur aux frais de l'Etat. Tentative de faire voter ces électeurs avec leurs récépissés de dépôt de carte d’électeur contrairement  aux dispositions de l’article L76 », liste le Front du Non.
 
Le responsable de poursuivre avec le «passage  inexpliqué du nombre de bureaux de vote de l’étranger de 653 BV  (carte électorale 2012) à 1213 BV  (carte électorale 2016) alors que le décret portant organisation du référendum précise bien que le référendum du 20 Mars se fera sur la base du fichier consolidé de l’extérieur issu de la révision exceptionnelle de 2011. Le pourcentage aberrant du nombre de votants par rapport à la population locale. L’achat massif des consciences en violation des dispositions du code électoral en général et de son article 104 en particulier qui réglemente et sanctionne toutes les formes d’influence du vote des citoyens ».
 
La Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) en prend pour son grade. «La CENA a failli à plusieurs reprises à sa mission : manque de réactivité suite à sa saisine par l’opposition, suite aux diverses irrégularités qui ont entaché l’opération de révision des listes électorales de l’année 2015  ayant enregistré plus de 287 000 mouvements (nouvelles inscriptions, mutations, changements de statuts, etc.). Alors que la moyenne habituelle n’a jamais dépassé 60 000 nouvelles inscriptions par an. Entorse aux dispositions de l’article L7 qui prône l’intégrité morale, la neutralité et l’impartialité dans le choix des personnalités indépendantes qui doivent composer la CENA et ses démembrements : CEDA et DECENA. Exemple concret : Désignation de trois militants de l’APR  pour diriger la DECENA de la Zambie. Le Président étant candidat malheureux  pour être le coordonnateur du comité électoral de l’APR  pour le référendum».
 
Le front du Non parle par ailleurs de l’ «indifférence et incapacité avérée de CNRA (Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel) : Violation manifeste des dispositions de l’article L61 du code électoral qui stipule « Durant les trente (30) jours précédant l'ouverture de la campagne officielle électorale, est interdite toute propagande déguisée ayant pour support les médias nationaux publics et privés. Affichages sauvages du camp du OUI, campagnes de propagande tous azimuts de certains médias, notamment de la RTS, manque de réactivité du Président malgré la saisine du CNRA ».
 
 Pour tout cela, la commission électorale nationale du courant du NON/GOR CA WAX JA conteste et rejette les résultats issus du référendum du 20 Mars 2016, récuse fortement  le Ministre  en charge des élections et exige son remplacement par une personnalité neutre et impartiale, exige la refonte totale du Fichier Electoral, dans le respect du calendrier républicain, a fusion de la carte nationale d’identité et de la carte d’électeur et le remplacement pur et simple et sans délai du Président de la CENA.


Samedi 9 Avril 2016 - 10:26




1.Posté par zara massage et pose bien-etre le 11/04/2016 01:16
MASSAGE ET POSE BIEN ETRE
Un cadre convivial et chic pour un bon massage
avec de belles filles clean et professionnelles.
Nous vous proposons ces types de massages :
1-simple (doux,relaxant ,tonifiant et sportif)
2-cajoling lomi lomi sensuel
3-savonnage
4_4 mains et domicile ou a l hotel
Ne chercher pas loin, bénéficier de nos services alors faites
78 389 39 55 /77 296 42 25/78 409 07 02 / 77 461 95 01
NB: promo 1 seance achetee = 2 moitie payee khana nekh !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter