Référendum: Idrissa Seck en tête de peloton pour la bataille

Idrissa Seck se lance dans la bataille pour le NON au projet de révision de la Constitution que le Président Macky Sall s’apprête à soumettre aux Sénégalais. En effet, à l’issue de la réunion des responsables de son parti, le président du Rewmi a appelé les populations à rejeter massivement les réformes que le chef de l’Etat va leur proposer.



Le Rewmi ne compte pas lésiner sur les moyens pour faire capoter le vœu du Président Macky Sall de procéder à une révision de la Constitution. Cette position Idrissa Seck compte la défendre à travers le Sénégal. C’est ce qu’il a fait savoir ce matin, à l’issue de la réunion des responsables de son parti.

«Face au reniement, face au déshonneur qu’il s’est imprimé en revenant sur sa parole et en ne respectant pas son engagement plusieurs fois réitéré comme candidat et comme président de la République, le Président Macky Sall met chaque citoyen face à une responsabilité historique. Voter Non à son référendum est le choix du Parti Rewmi, et c’est le choix qu’il entend promouvoir dans tous les cercles de concertation de l’opposition, que celle-ci soit politique, ou issue de la société civile», a-t-il déclaré face à la presse.

Selon lui, le NON est la seule réponse à apporter au chef de l’Etat à qu’il reproche d’avoir, en sus de s’être déshonoré, de vouloir associer, à ce «crime », les Sénégalais : «voter Non signifie recouvrer la souveraineté du peuple, et indiquer au Sénégal, à l’Afrique et au monde, que dans la démocratie sénégalaise, le peuple reste en dernier ressort, le seul maître du jeu, le seul maître à bord. Et ce message devra être clair pour les dirigeants d’aujourd’hui et ceux de demain».

Mettant en garde les Sénégalais sur les dangers du OUI, le président du Conseil départemental de Thiès soutient que : «Voter Oui à son référendum signifie donner libre cours, permettre au régime APR de poursuivre l’affaissement de nos valeurs, de poursuivre la promotion de nos contre-valeurs, de poursuivre la dégradation de notre pays au plan économique, social et moral».
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 24 Février 2016 - 14:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter