Référendum : le Pds dénonce la couleur «homosexuelle » attribuée au «Non».

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) s’insurge contre l’attribution de la couleur rose au front du «Non » pour le référendum du 20 mars prochain. En effet, le Comité directeur du parti de Me Abdoulaye Wade qui s’est réuni hier, a fustigé la décision unilatérale du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo de leur attribuer cette couleur que les libéraux associent à la couleur de l’homosexualité. D’où la commission d’avocats pour se faire entendre.



«Le pouvoir nous impose les couleurs des cartes pour le référendum. Nos avocats sont en train de voir les dispositions à prendre et la juridiction à saisir pour dénoncer cela. Il y a une volonté de sabotage de la part des autorités», a déclaré Me El Hadj Amadou Sall qui s’insurgeait contre l’attribution de la couleur rose au front du Non.

L’ancien ministre de la Justice a aussi abordé l’autre point qui préoccupe ses camarades de parti,  à savoir les fraudes qu’ils redoutent le jour du scrutin : «Nous avons discuté de manière pragmatique sur comment éviter la fraude le jour du scrutin. Le Pds qui reste la principale force de l’opposition doit se battre contre la fraude. Notre objectif, c’est d’avoir zéro fraude le jour du scrutin et nous en avons les moyens», avertit-il.

Sur la représentation des partis dans les bureaux de vote, les libéraux appellent le camp du Non à la concertation. D’autant plus que le ministre de l’Intérieur avait déclaré qu’il n’y aura que deux représentants dans chaque bureau de vote : un pour le camp du « Oui », et un autre pour celui du «Non ». Selon eux, considérant qu’il y  a deux camps du Non, une concertation s’impose au risque de voir certains bureaux de vote dans lesquels leurs représentants seront absents.

Pour le référendum, la couleur rose a été attribuée au «NON » et la couleur blanche au «OUI»

Ousmane Demba Kane

Jeudi 3 Mars 2016 - 08:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter