Regards sur les deux ans de S.E.M Macky SALL



DJIBRIL BA
DJIBRIL BA

En accédant au pouvoir le 25 mars 2012, le Président Macky SALL a trouvé un pays traversé par des crises multiformes et multisectorielles. Cette situation socio-économique du pays était caractérisée par des grèves cycliques dans plusieurs secteurs (éducation, santé, etc.), un chômage endémique, une forte demande sociale (cherté de la vie), un manque de confiance des citoyens aux institutions de la République. Il s’y ajoute la méfiance des partenaires techniques et financiers et le recul notable des investissements directs étrangers (IDE).

En deux années d’exercice du pouvoir, le Président Macky s’est fortement battu à installer le Sénégal sur les rampes du développement. Ceci en s’attaquant avec courage et abnégation aux défis majeurs de reconstruction d’un Etat de droit, de justice sociale, d’égalité et de solidarité. En mettant en avant un style de gouvernance sobre et vertueux qui place les fortes aspirations du citoyen au cœur de ses priorités, le Président veut faire du Sénégal un Etat protecteur des populations, un Etat transparent et performant (efficace et efficient).

Cette ferme volonté du Chef de l’Etat de réaliser les vœux forts et pressants des populations d’un Sénégal économiquement et socialement émergent s’est matérialisée par des réformes courageuses et des réalisations dans plusieurs secteurs d’activité.

A l’entame de son mandat le Président a pris des mesures fortes  pour :

  • stopper la flambée des prix de denrées et produits pétroliers et mettre en place un mécanisme efficace de régulation du marché ;
  • lutter efficacement contre les inondations (création d’un Ministère en charge de cette question) et élaboration d’un plan décennal de lutte contre les inondations ;
  • instaurer un dialogue sincère et inclusif avec les partenaires sociaux  qui a permis de mettre à terme les grèves cycliques ;
  • améliorer le bien être des populations (bourse de sécurité familiale, couverture maladie universelle, gratuité des soins pour les enfants de 0 à 5 ans,…etc)
  • réduire et rationaliser les dépenses publiques (rationalisation des agences de l’Etat, économies réalisées sur le téléphone, les logements conventionnés,…etc) ;
  • promouvoir le travail et le mérite en cultivant le sens de l’Etat (civisme, bonne gouvernance, culte du travail et de l’excellence)
  • revitaliser la diplomatie sénégalaise qui devient plus économique et plus soucieuse du bon voisinage ;
  • l’élargissement de la carte universitaire en offrant la chance à tout le monde (création de pôles universitaires, création d’instituts supérieur d’enseignement professionnel (ISEP), etc.)
  • désenclaver le pays par la réalisation de routes, ponts et pistes rurales.

Dans sa deuxième année de magistrature du pays le Président a lancé :

  • la mise en place d’instruments d’appui financier au PME/PMI : FONGIP (Fonds de garantie des investissements prioritaires), FONSIS (Fonds souverains d’investissements) et BNDE (Banque nationale de développement économique) ;
  • la baisse du prix des loyers ;
  • le programme pole de développement économique de la Casamance pour une paix définitive dans cette région ;
  • les programmes de modernisation de l’agriculture  et de l’élevage ;
  • le programme de construction de 300 forages
  • la politique de modernisation de l’administration publique
  • la poursuite du programme de piste de production (10 milliard exécuté en 2013 et 40 milliards prévu en 2014)
  • plan de modernisation des aéroports du Sénégal avec la livraison de l’aéroport Blaise Diagne prévue à la fin de l’année pour faire de notre pays une plate forme aéroportuaire de référence en Afrique et ainsi que la mise en normes internationales de Ziguinchor, Saint-Louis et Tamba sans oublier le démarrage de la construction du nouvel aéroport de Touba.

Tous ces projets et programmes traduisent éloquemment une vision claire d’un Sénégal émergent. L’émergence du Sénégal ne se réalisera que dans un élan unitaire et solidaire de tous les segments de la société avec une bonne appropriation de la vision du Chef de l’Etat par les populations.


DJIBRIL BA PDT COMMISSION IET CCR-APR COORDONNATEUR ADJ CCR-PARCELLES ASSAINIES TEL 77 555 05 72

Dimanche 23 Mars 2014 - 17:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter