Régularisation des sans-papiers au Maroc: un premier bilan mitigé

Au Maroc, l'opération de régularisation des sans-papiers continue. Elle est entrée dans son troisième mois et doit se poursuivre jusqu'au 31 décembre 2014. Près de 40 000 migrants, principalement venus des pays du sud du Sahara, sont concernés. Les premiers chiffres commencent à être connus, et indiquent un démarrage mitigé.



12 034 demandes de régularisation ont été déposées auprès des bureaux des étrangers des préfectures du Maroc depuis le 2 janvier. A ce jour, seules 204 ont été acceptées, selon les premiers chiffres officiels. Ce sont essentiellement les migrants qui non seulement remplissent tous les critères demandées pour obtenir un permis de séjour, mais surtout qui peuvent le prouver.

Les premiers bénéficiaires ont été montrés à la télévision souriant en recevant leurs papiers. Pourtant, certaines associations d'aide aux migrants continuent de faire part de leur inquiétude.

Migrants dans l’impasse

Des chiffres non officiels indiquent qu'un tiers seulement des demandes sont acceptées à ce jour. D'ici quelques mois, le Maroc risque donc de se retrouver avec des milliers de migrants dans l'impasse.

Pour autant les autorités marocaines ne fléchissent pas. Lundi et mardi un séminaire a réuni le ministre en charge de l'Immigration, les associations de migrants et les ONG d'assistance aux sans-papiers. Il s'agissait d'élaborer un programme d'intégration pour ceux qui pourront rester au Maroc, mais aussi de mettre en place des mécanismes pour faire en sorte que le gouvernement travaille plus étroitement avec les gens de terrain.


RFI

Vendredi 14 Mars 2014 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter