Réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar-Kidira, la Chine prête 1,15 milliard d’euros au Sénégal

Le Sénégal et la société chinoise China Railways Construction Corporation ont scellé le 22 décembre à Dakar, un contrat commercial pour réhabiliter la voie ferroviaire Dakar-Kidira.



Réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar-Kidira, la Chine prête 1,15 milliard  d’euros au Sénégal
Le tronçon ferroviaire Dakar-Kidira long de 633 km, de la pointe occidentale à l’est du Sénégal à la frontière malienne sera bientôt réhabilité. Un contrat commercial vient d’être scellé entre le ministère sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, via l’Agence nationale du chemin de fer (ANCF), et le groupe de BTP China Railways Construction Corporation.
 
Taux concessionnel
Le montant global des travaux est estimé selon un communiqué du ministère à 754 milliards de F CFA (1,15 milliard d’euros). Ils seront financés par la Chine à un taux concessionnel tournant au maximum autour de 2 %. Le remboursement sera échelonné sur 30 ans. Les travaux vont durer quatre ans ajoute le communiqué et vont générer 20 000 emplois pour les nationaux. Une partie des travaux de réhabilitation contenus dans le contrat (15 %, soit 113 milliards de F CFA) sera confiée à des firmes locales.
 
Le projet impliquera, de même, des travaux sur le segment Tambacounda-Kédougou (est et sud-est du Sénégal), d’une longueur de 310 kilomètres. « Le Sénégal a introduit l’option de confier, par avenant, la construction du tronçon Tambacounda-Kédougou pour l’exploitation des mines de fer de la Falémé ».
En effet, en dépit du coup de mou subi par le fer sur les marchés mondiaux, Dakar multiplie les initiatives pour relancer le projet de Falémé arrêté suite à des contentieux judiciaires entre l’État sénégalais et le groupe minier sud-africain Kumba Resources et le sidérurgiste ArcelorMittal.
 
Réhabilitation complète
Selon nos  informations, des négociations se poursuivent entre les parties chinoise et malienne afin de procéder à une réhabilitation complète de la ligne Dakar-Bamako.
La concession d’exploitation de cette ligne ferroviaire, accordée en 2003 à la société Transrail (du groupe Advens de l’homme d’affaires franco-sénégalais Abbas Jaber), lui a été retirée le 07 décembre dernier.
Source jeuneafrique
 
 

Khadim FALL

Jeudi 24 Décembre 2015 - 11:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter