Relations tendues Wade/Macky: Amsatou Sow Sidibé joue aux colombes



Relations tendues Wade/Macky: Amsatou Sow Sidibé joue aux colombes
Le Dialogue et la paix sociale est plus que jamais d’actualité, c’est au tour de la présidente du réseau Dialogue-Sécurité-Paix en Afrique d'entrer dans la partie de la médiation. Amsatou Sow Sidibé estime que le président de la République doit mettre en place les conditions d’un dialogue. Elle a fait face à la presse ce lundi.

Amsatou Sow Sidibé demande ainsi au pouvoir et à l’opposition de s’asseoir autour d’une table pour un dialogue pour la paix et la solidarité. Ainsi dira t-elle « Nous demandons au président Macky Sall de mettre en place les conditions d’un dialogue, car il est le détenteur du pouvoir régalien et donc des clés de la stabilité du pays ».

Amsatou sow Sidibé est ainsi favorable à un dialogue politique entre Macky et Wade. Selon elle, le président doit prendre l’initiative d’une réconciliation effective entre les parties prenantes de ce dialogue politique.  Elle estime, par ailleurs, que les sénégalais ont accepté l’idée d’avoir une nation émergente, mais la grande inquiétude aujourd’hui est « l’existence de plusieurs sources de tensions au plan politique qui pourrait aboutir à une crise grave ».


A cet effet, elle déclare « nous proposons un dialogue politique donc en tant que facilitateur éventuel, nous ne pouvons diaboliser personne ». Et d’ajouter «  nous disons à Wade qu’il est l’un des pères fondateurs de la démocratie  sénégalais et nous lui demandons de rester l’un des artisans de l’équilibre socio-politique sénégalaise ».
 
La présidente du réseau Dialogue-Sécurité-Paix en Afrique estime que Macky Sall doit engager un dialogue avec toutes les parties prenantes. Ainsi, elle indique qu’elle tente d’entrer en contact avec Macky et Wade pour un dialogue politique réussi qui produira  des résultats souhaités par l’ensemble du peuple sénégalais.

Selon Amsatou Sow Sidibé, l’esprit de conservation du leadership international dans plusieurs domaines, l’unité nationale et l’intérêt supérieur du peuple sénégalais militent en faveur du consensus fort.
 


Mardi 17 Février 2015 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter