Relations troubles entre Wade et l’ex «banquier de Kadhafi : les services secrets français balancent le Pape du Sopi

L’affaire dite du financement libyen qu’aurait reçu l’ancien président de la République française, Nicholas Sarkozy, n’a pas encore révélé tous ses secrets. En effet, des notes déclassifiées de la Direction générale de la surveillance extérieure (Dgse) française font état d’une proposition de séjour, sur le sol sénégalais, du clan de Kadhafi, par Me Abdoulaye Wade, ancien président de la République du Sénégal.



Relations troubles entre Wade et l’ex «banquier de Kadhafi : les services secrets français balancent le Pape du Sopi
Une proposition d’hébergement avait été émise par Me Abdoulaye Wade à l’endroit de Bachir Saleh, l’ancien Directeur de Cabinet de Mouammar Kadhafi. C’est ce que révèlent des notes déclassifiées de la Direction générale de la sécurité extérieure (Dgse) française. Ce qui vient relancer le débat sur les vrais liens qui unissaient l’ancien président de la République du Sénégal, au camp de l’ex homme fort Libyen.

En effet, des hauts placés, aussi bien du côté français que sénégalais s’étaient toujours posés la question sur les relations entre les deux «clans». Cette affaire avait déjà suscité le déplacement, au Sénégal, d’Emmanuelle Legrand et René Cros, deux juges d’instruction français pour entendre Amadou Toumani Touré, à titre de témoin.
Selon les services secrets français, l’ancien chef de l’Etat du Sénégal avait «interrogé » Bachir Saleh, le Directeur de Cabinet d’alors de Mouammar Kadhafi, sur ses intentions, lui proposant du coût, leur hébergement sur le sol sénégalais, nous rapporte Libération.

Ce qui est plus troublant, c’est qu’à l’époque où Me Wade faisait cette proposition, le dirigeant libyen était déjà sous le coup d’un avis de recherche d’Interpol. 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 23 Octobre 2015 - 10:22




1.Posté par Leuk le 23/10/2015 18:38
Et après?
Rappelez vous que le Président Wade avait même offert l'asile politique au Guide de la Jamahiriya Arabe Libyenne, le Colonel Moummar Kadhafi s'il acceptait de quitter le pouvoir sous la pression internationale. Mais hélas, il s'est entêté à ses risques et périls. On assume

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter