Remake de la Goana pour liberer Karim : La Grande Offensive de Wade pour neutraliser Macky



Remake de la Goana pour liberer Karim : La Grande Offensive de Wade pour neutraliser Macky
Pour pousser le Sénégal à réussir de grandes performances  dans le domaine agricole, l’ex-président de la République, Me Abdoulaye Wade avait lancé la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (Goana). Ce slogan avait fini par entrer dans les mœurs au Sénégal malgré son succès mitigé. Loin du pouvoir depuis sa chute en 2012, Me Abdoulaye Wade semble remettre  son slogan. Mais cette fois-ci, le but visé est de faire libérer son fils Karim Wade emprisonné depuis plus de 8 mois par le nouveau régime.  En effet, après plusieurs moments  de silence et de communication via ses proches, l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade est monté au créneau pour attaquer. Il a semblé lancer une Grande offensive pour neutraliser l’autorité de son prédécesseur.

   En Côte d’Ivoire où il séjourne depuis deux jours, il n’a pas raté son successeur. «Karim Wade n’a rien fait. Ce qui lui est arrivé est d’avoir commis le délit d’être le fils d’un président en Afrique. C’est un délit, vous savez, il est en prison, mais il comprend ça très bien, la politique d’injustice par la force», a –t-il dénoncé. Me Wade a ajouté : «la justice sera dite un jour. Un jour, il sera déclaré innocent. Je vous le promets, parce qu’il n’a rien fait. Comment se fait-il qu’avec quelqu’un est en prison depuis  huit mois, on ne puisse pas vous dire : il a fait ça. A la radio, à la télévision, montrez des preuves», a dit Me Wade.

La stratégie de Wade est manifestement de tenter d’isoler son prédécesseur sur la scène internationale en faisant croire que le «procès contre Karim Wade est purement politique». Il a fait cette sortie après un long séjour dans les pays du Golfe et en Ouganda. L’ex-président ne va certainement pas se limiter à ces déclarations, tout laisse croire qu’il va mener l’offensive au Sénégal. Il aurait décidé  de se rendre au Magal de Touba.

Cette stratégie de Wade peut avoir des résultats probants.  Elle intervient au moment où le procès de son fils semble trainer en longueur. Depuis son arrestation, Karim Wade n’est pas encore jugé. L’offensive arrive aussi au moment où, les rapports entre le nouveau régime et les familles religieuses ne semblent  pas être des meilleurs.


Mercredi 18 Décembre 2013 - 13:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter