Remise en selle du Sénat: Yen a marre risque de déterrer la hache de guerre

Le Coordonnateur du Mouvement Y’en a marre ne compte pas rester les bras croisés jusqu'à la remise en scène du Sénat. Il est contre l'ambition du président de la République de restaurer la chambre haute du Parlement. Ainsi, le Mouvement Yen a marre pourrait renouer avec ses manifestations de rue pour éviter que le Sénat soit ressuscité dans un contexte économique et social très tendu.



Le Mouvement Yen a marre risque de déterrer la hache de guerre. Il est contre le projet du chef de l'Etat de faire renaitre de ses cendres le Sénat. Son coordonnateur, Fadel Barro l'a crié haut et fort. "Si le président de la république envisage de faire revenir le sénat parce qu’il veut caser une clientèle politique, nous ne l’accepterons pas", a déclaré le leader des Yen a marristes. Toutefois, il considère que "le débat sur le Sénat est politique et que cela n’a pas de sens dans la situation actuelle du pays". Ainsi, il soutient que les sénégalais sont confrontés au manque d’eau, à la situation du monde rural qui est dans une période de soudure difficile, il y a l’épidémie Ebola qui frappe à nos portes entre autres.

Fadel Barro a, dans une interview accordée à nos confrères de l'Enquête, répondu à certains qui pensent que le Mouvement Yen a marre est acquis à la cause de Macky Sall. Selon Fadel Barro, "Yen a marre n’a fait aucun acte d’allégeance à Macky Sall. Le mouvement est indépendant vis-à-vis de toutes les chapelles politiques".


Mercredi 24 Septembre 2014 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter