Renouvellement de la concession : Macky Sall « audite » la Sonatel

Une réunion aux allures de conseil interministériel à laquelle ont pris part les administrateurs de la Sonatel pour le compte de l'Etat du Sénégal et pas moins de huit ministres de la République. Elle s'est tenue récemment au palais sous la présidence du Chef de l'Etat. Elle est porté sur le renouvellement de la concession de la Sonatel dont l'expiration est prévue en 2017. Mais en attendant, Macky Sall demande l'audit de la société de télécommunications qui a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 738 milliards de F CFA pour 190 milliards de bénéfices nets.



Cinq mois après l'audience accordée au président du groupe Orange, Stéphane Richard, par le chef de l'Etat Macky Sall, revoilà, le dossier à la fois sensible et juteux qui est remis sur la table. Pas moins de huit ministres se sont réunis autour du Président pour une réunion qui a duré trois bonnes heures au Palais. Une réunion aux allures de conseil interministériel à laquelle ont pris part les administrateurs de la Sonatel pour le compte de l'État du Sénégal, plus précisément le colonel Thioune des Forces Armées, le Directeur de cabinet du ministre du Budget, les conseillers spéciaux en charge des TIC Abdoul Aziz Mbaye, le contrôleur financier, M. Camara.

Le sujet porté sur la fin de la convention de la concession de service public accordé à la Sonatel en juillet 1997. Pour le président Sall, « il s'agit de mettre en avant les intérêts stratégiques et financiers du Sénégal, tout en veillant à la viabilité du modèle économique du partenaire ». Le chef de l'Etat a invité tous les acteurs présents à tirer les leçons des différents scandales qui ont éclaboussé le secteur, sous le régime de Wade.

« Pour les négociations à venir, je veux que le passé nous serve d'enseignement en termes de prudence, de gouvernance et d'éthique. La reddition des comptes s'appliquera à tous les acteurs du processus », a-t-il déclaré. Le chef de l'Etat a dans la même veine instruit le Premier ministre de « procéder à l'inventaire du patrimoine des télécommunications de l'Etat du Sénégal dans le cadre de l'évaluation de la convention de la concession Sonatel arrivant à terme ».

Macky Sall demande aussi à son Premier ministre de lui fournir « avant le 10 octobre 2014, un plan de négociation, lequel devra comporter des hypothèses objectives, soutenables et économiquement viables, aussi bien pour l'Etat que pour l'opérateur privé ».

Selon nos confrères du journal « Enquête », le Président Macky Sall a aussi demandé au Directeur général de l'Agence de régulation des télécommunications et postes (ARTP) de « finaliser au plus tard, le 17 octobre 2014, le dispositif de monitoring des appels et du trafic électronique, en cours d'installation » (contrôle sur les appels). La Sonatel a pu réaliser un chiffre d'affaires de 738 milliards de F CFA en 2013 pour 190 milliards de bénéfices nets. France Télécom détient 42%  des actions de la boîte alors que l'Etat du Sénégal qui en détenait 33% lors de la prévention en 1997, avant de vendre 9% de ses actions à la France Télécom, n'en contrôle plus que 27%.


Lundi 22 Septembre 2014 - 12:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter