Renouvellement de la licence de la Sonatel : le M23 dénonce la "recolonisation consentie" et convoque le 28 juillet…

Le renouvellement de la concession de la Sonatel par l’Etat du Sénégal pour une période de 17 ans n’agrée pas le M 23. Ce mouvement de la société civile envisage de porter plainte, mais auparavant, un grand rassemblement sera organisé le 28 juillet prochain pour dénoncer ce qu’il considère comme une recolonisation consentie du Sénégal.



«On va avoir un vaste pool d’avocats qui va étudier la question parce qu’aujourd’hui on n’a pas les textes, on a juste les communiqués de l’Artp, et de la Sonatel, mais il n’y a pas de décret. Si le décret sort on saura à quoi s’en tenir», a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : «S’il ne sort pas, il faut qu’on sensibilise, qu’on mobilise et qu’on montre au président de la République et au gouvernement du Sénégal que nous ne sommes pas d’accord pour une recolonisation consentie avec la complicité de nos élites. Nous ne sommes pas d’accord et nous nous opposerons par tous les moyens», a informé M Mbodj.

Et ce combat, lui et ses camarades n’excluent pas de le transposer dans les rues puisqu’ils ont appelé à un vaste rassemblement le 28 juillet prochain.

Mais ils peuvent d’emblée compter sur les syndicats d’enseignants tels que  le Saes, le Cusems, le Grand cadre, entre autres, ainsi que sur ceux de la société de téléphonie.

Et un de ses responsables est même tombé des nues à la sortie du communiqué de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp): «L’Etat a finalement renouvelé la convention de concession de Sonatel sur une période 17 ans. Ce qui est aujourd’hui un paradoxe parce que, par rapport à la convention, le renouvellement doit se faire juste sur 5 ans », a-t-il pesté.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 15 Juillet 2016 - 15:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter