Renvoi du procès d’Habré: les craintes de Me Assane Dioma Ndiaye



Avocat de la partie civile et président de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH), Me Assane Dioma Ndiaye déplore le renvoi du procès au 7 septembre. Renvoi qui, formule la robe noire, « est lourd de conséquences ». Ce, d’autant plus que, plaide-t-il : «Des maisons avaient été louées » et «certains avocats ont fermé leurs cabinets pour faire ce travail ».


« Il faudra gérer désormais tout cela », marque le conseil de préciser que cela «peut aussi jouer en faveur de l’accusé qui est un lion blessé ». Selon Me Assane Dioma Ndiaye : «Ce sont les derniers soubresauts d’un lion en agonie». 


Mercredi 22 Juillet 2015 - 10:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter