Réponse à Bara Ndiaye: En politique, l’incohérence et l’hypocrisie sont les devises de l’APR



Monsieur Bara Ndiaye, permettez-moi à travers votre indigente réponse au frère Thierno Bocoum responsable de la communication et de la jeunesse de Rewmi, vous dire que vous venez de remettre en cause tout votre sens intellectuel de journaliste.

Votre hypocrisie politique vous amène à vous contredire dans tous les sens car assujettir le non-lieu du Président Idrissa Seck délivré par la commission de la Haute cour de Justice du Sénégal a un prétendu protocole de rebeuss  révèle votre mauvaise foi en notre justice.
Refuser d’appliquer la décision de la cour suprême sur la question des fraudes sur le concours des élève  -instituteurs n’est pas aussi républicain.

Par ailleurs celui qui a un lourd contentieux avec la cohérence politique c’est votre propre mentor.
N’est-ce pas lui qui avait rassemblé les ambassadeurs accrédités au Sénégal pour accuser le Président Idrissa Seck et se faire désavouer plus tard par Wade en ces mot « on m’a trompé »
N’est-ce pas lui qui avait déclaré publiquement « je ne donnerais jamais par principe, un récépissé a un parti dénommé Rewmi, parce que le rewmi appartient à tout le monde » et qui s’est empressé de nous le délivrer après être devenu Président.
N’est-ce pas lui qui a signé le refus d’une élection  ou Wade serait candidat et qui est allé battre campagne le lendemain.

N’est-ce pas lui a qui on disait qu’il n’a pas regardé son rétroviseur depuis sa sortie du PDS et qui aujourd’hui béni la transhumance.

N’est-ce pas lui qui étant candidat nous a trompé en affirmant avoir fait le tour du Sénégal (10000km) pour diagnostiquer les problèmes et proposer le yonnu yokkute comme solution, et étant élu revenir, faire le tour du Sénégal à travers les tournées économiques et conseils des ministres décentralisés pour identifier les problèmes des régions et promettre des milliards pour finalement abandonner ce programme et créer le PSE.

Donc la décision de ne pas faire 5 ans n’est pas une surprise pour nous, car c’est naturel en l’homme.
Lorsque Serigne Bass Abdou khadre a proposé sa médiation entre Macky Sall et Abdoulaye Wade, vous Bara Ndiaye et votre parti avez tous applaudit le rôle de régulateur sociaux des marabouts dans notre société, et pourtant lorsque Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine et Feu le Khalife Général des mourides Serigne Saliou Mbacke ont joué le même rôle entre Idrissa Seck et Wade vous avez continués a toujours parler de trahison. Ah!!! Quelle mauvaise foi !
Pourquoi cet acharnement sur Idrissa Seck et le Rewmi ?

Celui qui est tombé  de 14% à 8% comme vous le dites ne devrait pas vous inquiéter à ce point. Idrissa Seck n’avait pas battu campagne car fidèle à ses principes, étant un homme d’honneur et un homme de parole, a respecté sa parole contrairement à votre mentor Macky Sall et Moustapha Niasse qui se sont dérobés pour aller battre campagne alors  qu’ils s’étaient engagés avec leurs pairs le 02 février 2012 par écrit à rester unis et mener solidairement des activités communes.
Mais c’est parce que vous reconnaissez à Idrissa SECK son franc-parler, la sacralité qu’il voue à la fonction d’homme d’Etat, son éloquence et la parfaite maitrise de son discours politique, lui, précurseur de la marche bleue, précurseur de la dévolution monarchique, précurseur de la non validité de la candidature de Wade, précurseur du « REWMI doxoul il faut accélérer la cadence » enfin précurseur de la médiocrité de votre régime à laquelle vient de s’ajouter le déshonneur, mais lui Idrissa Seck toujours:
 
VICTIMES DE LA POLITIQUE, parce que patriotes, engagés et soucieux du devenir de son pays.
 
VICTIMES DE SA POLITIQUE, parce que basée sur l’honneur, le respect des principes et le sens du devoir.
 
VICTIMES DE LA POLITIQUE DES AUTRES, parce que continuant à subir  toutes sortes de complots et d’acharnements visant à briser à jamais son avenir politique et que j’appelle souvent par la « Haine d’Etat ».

Par conséquent  Bara Ndiaye, si avoir le courage de dire la vérité telle qu’elle, comme l’ont fait le Président Idrissa Seck et l’Honorable député  Thierno Bocoum, les exposent à des attaques et insultes de prétendus républicains comme vous et vos acolytes, alors disons-nous que vous ne connaissez rien de la République.

Car « La République c'est le droit de tout homme, quel que soit sa croyance, à avoir sa part de souveraineté et le courage de chercher la vérité et de la dire, ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant qui passe. » pour citer Jean Jaurès et telle est le chemin entrepris par ces deux hommes, et aussi épineux que soit-il, le chemin de la vérité, c’est le parcours des justes.


Et comme vous Bara Ndiaye, aimez énumérer des citations sans en connaitre leurs vrais sens, que diriez-vous  de celle de Pierre Gaxotte dans la préface du livre les conséquences politiques de la paix de Jacques Bainville et qui colle bien avec vous et avec la médiocrité de votre agonisant régime « Le trait le plus frappant de notre temps est, sans doute, la décrépitude de l'intelligence politique. Le fonctionnement du régime exige des chefs plus d'habileté que de puissance, plus d'opportunisme que de ténacité, plus de roueries que de vues générales. Sont portés au pouvoir des hommes sans expérience qui s'imaginent suppléer à leur défaut de préparation, en s'entourant de spécialistes méticuleux et bornés. »
A suivre…

Magatte Diaw
Jeunesses Rewmi Thiès
 


Mardi 23 Février 2016 - 15:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter