Réponse du berger à la bergère : Thierno Bocoum «descend » Macky et Cies.

Après les sorties des apéristes et de leurs alliés contre Idrissa Seck qui avait vilipendé la gestion du pays par le président de la République, l’on pouvait s’attendre à une réplique de la part de ceux d’Idrissa Seck. Elle vient d’être servie par l’intermédiaire du chargé de communication de Rewmi, Thierno Bocoum qui s’en est donné à cœur joie.



Réponse du berger à la bergère : Thierno Bocoum «descend » Macky et Cies.
«La caravane des attentes et demandes légitimes des populations passera quelle que soit l’intensité des aboiements. Rewmi restera debout pour l’accompagner et l’exhiber» ces propos sont de Thierno Bocoum, le chargé de communication du Parti Rewmi qui avertissait Macky Sall et compagnie de leur détermination à jouer leur véritable rôle d’opposants

Selon lui, les «Rewmistes » n’ont pas le temps de polémiquer avec les seconds couteaux. Ils n’ont qu’un interlocuteur et c’est le chef de l’Etat. «Il est clair que les sorties de Rewmi ne s’adressent pas à ceux-là dont l’incapacité à apporter une plus-value aux débats sur les vrais changements les confine au rôle de diffamateurs et calomniateurs. Nos sorties, axées sur les problèmes du pays s’adressent au Président de la République qui a la responsabilité de les résoudre en sa qualité de chef de l’exécutif. Les populations concernées par les maux que le communiqué de Rewmi a soulevé attendent des réponses».

Thierno Bocoum, par ailleurs député à l’Assemblée nationale considère que toute tentative de les intimider pour les détourner de leur conduite est vouée à l’échec : «Idrissa Seck est et restera arrimé aux préoccupations des populations. Que Macky Sall et sa cour le comprennent une bonne fois pour toute. Etre président de la République c’est assumer ses responsabilités de serviteur d’un peuple et non se considérer comme  un chef qui ne doit souffrir d’aucune contradiction dans ses choix et orientations », a-t-il déclaré. Avant de conclure : «Il décide seul et se trompe seul et en fait subir aux Sénégalais les conséquences, mais ne veut pas entendre des voix discordantes».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 22 Mai 2015 - 11:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter