Reprise des collectivités locales à Sangalkam : l’APR en guerre contre Oumar Guèye



Reprise des collectivités locales à Sangalkam : l’APR en guerre contre Oumar Guèye

L’Alliance pour la République (APR) entre en guerre contre le ministre de l’Assainissement, Oumar Guèye. Elle est entrain de faire nommer ses militants pour occuper les délégations spéciales réservées à Oumar Guèye. Ancien président de la communauté rurale de Sangalkam morcelée en plusieurs zones, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement est touché en plein cœur par certains limogeages de ses proches. Ndiagne Diop, président de la délégation spéciale de Bambilor a été démis de ses fonctions et remplacé par un certain Dr Kane, pharmacien militant de L’APR. Une « promotion républicaine » qui sème la trouble dans le camp de l’ex-président de la communauté rurale de Sangalkam.
 
Le concerné, indique le journal « Le quotidien », a déjà reçu l’arrêté signé par le ministre des collectivités locales, Arame Ndoye. Une décision qui ne se limite pas à Bambilor. Le même arrêté a fait remplacer le vise président de la communauté de Sangalkam. Ces décisions du ministère de tutelle ont surpris les partisans d’Oumar Guèye à qui le chef de l’Etat avait demandé de reprendre le contrôle des nouvelles collectivités locales.
 

Ibrahima Mansaly

Mercredi 5 Juin 2013 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter