Réquisition des enseignants : le SAES appelle à une journée de solidarité et d’action

Le syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (SAES) entre dans la danse et compte apporter son soutien aux enseignants de l’élémentaire, et du moyen-secondaire qui sont menacés par des ordres de réquisitionnés venant du ministère de l’éducation nationale Serigne Mbaye. Le syndicat du supérieur s’indigne aussi de la coupe opérée sur les salaires des grévistes.



Réquisition des enseignants : le SAES appelle à une journée de solidarité et d’action
Les camarades de Seydi Ababacar Nidaye se sont indignés des réquisitions et menaces à l’encontre des enseignants et ils ont ainsi appelé à une journée de solidarité et d’action «pour que cessent enfin ces pratiques humiliantes qu’aucun enseignant du pays ne mérite».

Le SAES tient à  préciser que la famille enseignante est une et indivisible et exprime son désaccord quant aux pratiques inacceptables du Gouvernement qui,  « visiblement, cherche à humilier les enseignants au lieu de les célébrer pour faire  honneur à un vibrant enseignement du Prophète Mohamed (psl)».

Autres griefs des camarades de Yankhoba Seydi, c’est la violation par le Gouvernement d’une disposition de la loi qui veut que les coupes effectuées sur les salaires ne dépassent pas les 30 pour cent (quotité cessible).

Et, sur ce point, le Ministre de l’Education nationale est désigné comme le seul responsable, ajoute le SAES, d’autant plus «que le contexte dit de dialogue national ne s’y prête guère», martèle le SAES.
Ainsi pour finir, le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES), appelle le Gouvernement à privilégier les voies et moyens de sortie de crise au lieu de contribuer à jeter de l’huile sur le feu.

Khadim FALL

Samedi 4 Juin 2016 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter