Résolution de la crise de l’énergie : la SENELEC attend une capacité de 80 à 100 MW de la Mauritanie

Vaincre le mal énergétique, c’est la volonté du gouvernement de Macky Sall qui a choisi la Mauritanie pour augmenter sa puissance.



Résolution de la crise de l’énergie : la SENELEC attend une capacité de 80 à 100 MW de la Mauritanie
Des résultats dans le sens de la résolution de la crise énergétique sont en attente avec des plans définis par les gouvernements des deux pays et qui sont élaborés dans la durée. C’est en effet dans ce sens que le 31 juillet dernier, un acte majeur a été posé par le gouvernement du Sénégal avec la signature d’un projet de coopération en matière d’électricité et de gaz entre le ministre sénégalais de l’Energie, Aly Ngouille Ndiaye et son homologue mauritanien Taleb Abdidal.

« La Mauritanie qui est en train de finaliser un projet de production d’électricité à partir de son gaz va fournir au Sénégal de l’électricité », précise le secrétaire permanent à l’Energie du Sénégal, Assane Diouf.  En plus de cela, après des accords ébauchés entre Aly Ngouille Ndiaye et Taleb Abdidal, la Mauritanie a confirmé qu’avec la première phase du projet, une capacité de 80 à 100 MW pourrait être cédée à la société nationale d’électricité (SENELEC), apprend-on du journal « L’observateur » qui dit détenir le document paraphé par les deux ministres.
 


Jeudi 9 Août 2012 - 11:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter