Résultats Scrutin Législatives: Jean-Marie François Biagui salue le "saut qualitatif" du MFDC

Le président du Mouvement pour le Fédéralisme et la Démocratie Constitutionnels (MFDC), Jean-Marie François Biagui, s’est félicité du "saut politique qualitatif" que vient d’effectuer son parti en participant aux Législatives, avant de prendre date pour les prochaines élections.



Résultats Scrutin Législatives: Jean-Marie François Biagui salue le "saut qualitatif" du MFDC
"Nous l’avions cru, peut-être même rêvé, et nous avons gagné ; même si le trophée visé s’est échoué auprès de la coalition Benno Book Yaakaar (BBY). Bravo à BBY ! Bravo aussi à ses suivants immédiats : Book Gis-Gis (BGG) et le PDS (Parti Démocratique Sénégalais)!", a-t-il dit dans un communiqué transmis l’APS.

L’ancien Secrétaire général du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC, rébellion), tête de liste départementale du Rassemblement des écologistes du Sénégal (RES-Les verts) dans le département de Ziguinchor (Sud), a également adressé des félicitations et ses encouragements à ses "frères" du maquis.

"Leur sens de l’honneur, leur hauteur de vue ainsi que la fraternité dont ils ont fait montre, d’abord dans l’appréciation de notre investiture comme tête de liste du Rassemblement des Ecologistes du Sénégal (RES-Les verts) dans le département de Ziguinchor, puis dans le suivi ou l’accompagnement de notre campagne électorale, ont fait la différence’’, a-t-il noté.

"Ici, la différence s’entend le saut politique qualitatif, que nous venons d’effectuer, en ce 1er juillet 2012, tous ensemble. Si opportunément ! Mais par effraction, quoique dans la légalité et la légitimité les plus totales", a relevé M. Biagui.

"Or, donc, nous avons réussi notre saut politique qualitatif. (…). Le terrain politique en Casamance est conquis ; mieux, il est dompté, à tout jamais, par le MFDC", a relevé le candidat du RES-Les verts dans le département de Ziguinchor.

Le président du MFDC estime que sa participation aux élections législatives fut une belle aventure.

"Mais elle fut belle, parce qu’elle nous a révélé ce que nous ignorions, à savoir que notre électorat potentiel n’était guère, pour l’essentiel, inscrit sur les listes électorales : c’est la rançon de la clandestinité ! Ou plutôt de toute idée réfractaire à la République ou aux valeurs qu’elle recèle", a-t-il fait savoir.

M. Biagui a souligné que le MFDC prend date "ici et maintenant" avec les populations du Sénégal et particulièrement celles de la Casamance pour les prochaines élections.
 

avec APS


Lundi 2 Juillet 2012 - 15:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter