Retard des pluies: Comment cela pourrait impacter sur la Tabaski ?

La Direction de l'Elevage s'en remet au Ciel. Ce, à cause du démarrage tardif de la saison des pluies qui pourrait négativement impacter sur l’approvisionnement en moutons. La quantité en suffisance est loin d’être acquise. Pour cette Tabaski 2014, le déficit en ovins, il y a aura. Les musulmans Sénégalais sont prévenus.



Retard des pluies: Comment cela pourrait impacter sur la Tabaski ?
Le Directeur de l’élevage, Ousseynou Sakho, a annoncé hier, mercredi les difficultés sur la disponibilité du mouton. C’est à l’occasion de la signature de la convention du projet d’appui à la sécurité alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine entre le ministère de l’Agriculture et trois agences d’exécutions. « Dans le contexte où nous sommes, le Sénégal est déficitaire en moutons. On est près de 12 millions d’habitants, notre  cheptel se trouve autour de 5 millions 500 000 ruminants et quand on prend cette somme, c’est les 11% qui constituent les mâles utilisés pour la Tabaski.


Malheureusement ce n’est pas seulement que pour la tabaski, il y a les naissances, les retours de pèlerinage... », a dit M. Sakho qui, à l’en croire, selon "Enquête", la seule alternative qui s’offre à eux pour l’instant : « c’est d’effectuer un voyage durant la troisième semaine de ce mois, vers les pays voisins tels que la Mali et la Mauritanie pour discuter avec eux, afin de faciliter et d’encourager l’exportation de moutons vers le Sénégal… ». 


Jeudi 7 Août 2014 - 11:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter