Retard salaires de septembre et non-respect des engagements pris: le SAES dénonce l’incompétence du Rectorat



Retard salaires de septembre et non-respect des engagements pris: le SAES dénonce l’incompétence du Rectorat
«A la date du mercredi 5 octobre 2016, jour de rentrée des classes, la majorité des collègues de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar n’ont pas encore perçu leurs salaires du mois de septembre au moment où les charges liées à la rentrée scolaire de leurs enfants les attendent», dénonce le Syndicat Autonome de l'Enseignement du Supérieur (SAES).
 
La coordination précise que «cette situation a été causée par les services du rectorat qui ont, encore une fois, démontré leurs limites et leurs incompétences dans l’exécution des tâches qui les incombent. Cette violence morale infligée à la communauté universitaire démontre encore une fois que l’université ne mérite pas d’avoir à sa tête un recteur qui ne sait même pas ce qui s’y passe du fait de ses nombreux voyages».

«De plus, les nombreux engagements pris par le Recteur lors de la dernière rencontre avec le Bureau National du SAES et la coordination de Dakar n’ont pas encore été respectés et, pire encore, il n’y a même pas de début de solution pour l’instant », lit-on dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com.
«Face à cette situation inacceptable», le SAES dénonce, «encore une fois, le manque de professionnalisme des autorités administratives avec à sa tête le recteur».
 
Les professeurs tiennent «le recteur et ses services incompétents responsables de toutes les perturbations qui surgiront dans l’espace universitaire à la rentrée». 


Mercredi 5 Octobre 2016 - 16:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter