Retards de salaires - Secteur de l’enseignement: "Trop, c’est trop" pour l'ADEPT



Retards de salaires - Secteur de l’enseignement: "Trop, c’est trop" pour l'ADEPT
Les retards de salaires sont toujours d’actualité dans le secteur de l’enseignement. "En effet, aujourd’hui encore, (15 décembre 2015) beaucoup de nos collègues contractuels n’ont encore rien perçu. Nous regrettons et condamnons avec fermeté ce mode de traitement à vitesses multiples des agents de la fonction publique. Rappelons que le mois de mai a été payé à partir du 19 juin 2015, le mois de juin à partir du  03 juillet, le mois de juillet à partir du 12 août. D’août à octobre 2015, les salaires ont été payés vers le 10 et le mois de novembre 2015 n’est toujours pas payé", s'insurge l’Alliance pour la Défense de l’Ecole Publique et des travailleurs. 


Selon le secrétaire général, El Hadji Cheikh G. Diop et Cie, "trop, c’est trop". Fort de "ce constat amer et qui ne fait que confirmer l’idée qu’on se fait que les contractuels de l’éducation sont des agents entièrement à part", l’Alliance  dénonce "avec énergie ces pratiques d’un autre temps qu’on croyait dépassées".  "Par ailleurs nous demandons à tous les enseignants victimes de ces pratiques discriminatoires de rester chez eux jusqu’à régularisation de leur situation".  "Constatant et regrettant l’état d’émiettement du mouvement syndical enseignant", l'ADEPT appelle, dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, "les uns et les autres à un sursaut patriotique pour la mise en place d’un front unitaire autour d’une plate forme minimale. Ce front que nous appelons de nos vœux, est à notre sens, la voie obligée pour pouvoir jouer pleinement notre rôle de sentinelle et amener le gouvernement à respecter ses engagements en mettant en œuvre les instructions du Président de la république et de son premier ministre". 
 


Mardi 15 Décembre 2015 - 16:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter