Retour au calme en Côte d’Ivoire

La vie a repris son court normal mercredi après le mouvement de colère d’une partie des militaires ivoiriens.



L’intervention du ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayo, sur les antennes de télévision nationale a rassuré les soldats qui ont commencé à lever leur barrage et à rentrer en caserne durant la nuit.

Il a déclaré que le président Ouattara n’était "pas très content que ce problème n’ait pas encore été résolu". Ce qui a contribué à accélérer les choses en faveur des militaires.

A Abidjan, la capitale, les militaires du camp commando d’Abobo ont repris leur activité mercredi matin.

Ces derniers réclament des arrières de salaire pour la période 2009 à 2011 et la concrétisation des avancements dans la hiérarchie militaire.

A Bouaké, dans le centre du pays, où le mouvement a commencé, les choses sont également rentrées dans l’ordre.

Des représentants de chaque unité concernée rencontreront le ministre de la Défense dans l’après-midi.

Si les soldats ont obtenu gain de cause, il reste encore à fixer les modalités pratiques de paiement.


BBC Afrique

Mercredi 19 Novembre 2014 - 13:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter