Retour de Manuel Zelaya au Honduras: plusieurs morts et blessés

Le président déchu Manuel Zelaya a quitté Washington à bord d'un avion à destination de Tegucigalpa, la capitale hondurienne, dimanche après-midi. L'aéroport est envahi par des centaines de soldats qui ont l'ordre d'empêcher l'atterrissage du vol. Le Honduras a ordonné à l'avion de M. Zelaya de se diriger vers le Salvador.



Retour de Manuel Zelaya au Honduras: plusieurs morts et blessés
Des affrontements entre partisans du président destitué et les forces de l'ordre auraient fait au moins deux morts et plusieurs blessés. Les victimes auraient été tuées par les soldats. D'autres informations circulent sur le site Web Twitter. Des images diffusées en direct sur la chaîne Telesur ont montré des manifestants blessés, mais aussi de nombreux militaires qui attendaient Manuel Zelaya. La chaîne a retransmis un message de M. Zelaya qui ordonnait à l'armée de lui donner accès à l'aéroport, mais en vain.
Une semaine après avoir été chassé du Honduras, Manuel Zelaya essaye de rentrer dans son pays. L'ancien président du Honduras a été arrêté à sa résidence par des militaires, dimanche 28 juin. L'armée a forcé Manuel Zelaya à un exil au Costa Rica.
Les militaires honduriens ont arrêté le président du Honduras, qui s'apprêtait à organiser une consultation populaire jugée illégale par la Cour suprême. Cette réforme lui aurait permis de se présenter à un deuxième mandat, le 29 novembre prochain.
Le président du Congrès du Honduras, Roberto Micheletti, a été désigné par les parlementaires comme nouveau chef de l'État. Le Congrès a pris cette décision à l'unanimité. Manuel Zelaya ne serait plus président en raison, entre autres, de ses «violations répétées de la Constitution et des lois».


Agence

Lundi 6 Juillet 2009 - 01:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter