Retour de Wade à Dakar : le PDS dresse 5 points pour « casser » Macky Sall

Les libéraux ne cachent pas leur jeu. Abdoulaye Wade dont le retour à Dakar est prévu le 18 mars prochain a, depuis sa retraite parisienne, peaufiné un plan stratégique de déstabilisation du régime de Macky Sall, et cela en cinq points bien définis.



Retour de Wade à Dakar : le PDS dresse 5 points pour « casser » Macky Sall


L’actuel président de la République, Macky Sall est averti. Il aura sous peu un hôte pas comme les autres. En effet, son devancier, Me Abdoulaye Wade actuellement à Versailles, a mis en œuvre un plan sophistiqué en cinq (5) points pour « casser » Macky Sall, soufflent des sources proches des libéraux au journal « L’observateur ».
 
A cet effet, pour déstabiliser l’actuel chef de l’Etat à la magistrature depuis un peu moins d’un an, le premier point s’articule autour du retour du « pape du Sopi » prévu le 18 mars prochain, sauf changement de dernière minute, avec le déploiement de 150.000 personnes pour l’accueillir. Le deuxième point de ce plan stratégique consiste lui, à organiser dès le lendemain, date d’anniversaire de l’arrivée de Wade au pouvoir, une marche bleue de Dakar à Touba « pour jauger sa popularité et haranguer les foules », comme on le prédit du côté des libéraux. Pour le troisième point, il s’agira du renforcement du PDS sur toute l’étendue du territoire avec notamment le déploiement de militants libéraux dans toutes les régions, départements et coins pour renforcer les bases politiques et préparer la grande mobilisation du 19 mars contre le régime de Macky Sall.
 
Le quatrième point semble être le plus audacieux du plan stratégique car il consiste à saboter la visite de Macky Sall à Washington le 28 mars prochain à la Maison Blanche. Le PDS qui dit avoir alerté toutes les cellules dormantes de la diaspora, promet de faire voir du rouge au chef de l’Etat.
 
Toutefois, le cinquième point stratégique non moins risqué d’Abdoulaye Wade pour déstabiliser son successeur  est de tout faire pour que son fils Karim Wade aille en prison. « C’est Wade qui veut que son fils soit en prison. Parce que pour lui, son passage en prison fera de lui un martyr. Il veut que Karim suive ses traces avant d’accéder au pouvoir », explique-t-on dans l’entourage de Wade.


Samedi 9 Mars 2013 - 10:40




1.Posté par Signout le 09/03/2013 11:42
Balivernes et conneries

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter