Retour de parquet pour Momar Ndiaye et Cie qui risquent gros ce vendredi

L’ancien président de la Jeanne d’Arc (JA) de Dakar et ses deux trésoriers, Pape Abdou Dieng et Ségua Diop dans de sales draps. Arrêtés hier dans le cadre d’un détournement de deniers publics autour d’une vente de terrain, les trois dirigeants de la doyenne des clubs sénégalais ont passé leur première nuit dans les liens de la détention. Ils ont bénéficié d’un retour de parquet. En attendant que le Procureur de la République les reçoivent pour livrer sa sentence. Près de deux (2) milliards sont en cause.



Retour de parquet pour Momar Ndiaye et Cie qui risquent gros ce vendredi
Sur ledit dossier, un des dirigeants de l’actuelle équipe de confier à Pressafrik.com qu’il se trouve que la JA a vendu un terrain situé à Mermoz  à la société Benja à la somme de 1 milliard 750 millions. La société proprement dite a versé  à ce jour la somme de 1 milliard 392 millions à la JA. Selon lui, il y a donc un reliquat de 358 millions. « A cela s’ajoute les  330 millions de la JA qui  ont été injecté pour l’achat du cinéma liberté. Si on fait le total c’est plus de 688 millions de la JA qui sont dans le vent. Et ils veulent nous narguer en nous disant que la JA va gagner 350 millions alors qu’ils se sont déjà partagé les 1 milliard 392 millions. Où est donc passé le milliard ? Ils n’ont qu’à nous dire où est passé tout cet argent. Ils disent qu’il a servi pour les saisons qui se sont écoulées depuis 2008. Mais le budget annuel de la JA ne dépasse pas 50 millions. Le hand-ball en cinq (5) ans n’a pas reçu plus de 5 millions. C’est n’importe quoi. J'ai entendu quelqu'un dire que c'est l'argent qu'on attend qui aiguise les appétits alors que c’est lui qui est en train de négocier la villa qui se trouve derrière le siège du club pour certainement toucher des commissions et postuler dans la construction de l'immeuble car il se dit entrepreneur. C'est à mourir de rire ».


Un terrain de plus de 20.000 m2 en cause, Momar Ndiaye et ses deux collaborateurs étaient entre les mains de la Section de Recherches (SR) de la gendarmerie de Colobane hier où au terme d’une garde-à-vue, ils ont été déférés au parquet. Dans les prochaines heures, ils devraient faire face au Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye pour être fixés sur leur sort. 


Vendredi 16 Mai 2014 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter