Retrait des enfants de la rue : Après Kaolack, mobilisation des maîtres coraniques de Thiès

Les maîtres coraniques de Thiès s’opposent radicalement à la mesure de retrait des enfants de la rue, ils apportent également leur soutien au vice-président de la Fédération nationale des maîtres coraniques du Sénégal qui a été arrêté puis libéré à Kaolack. Ils reprochent également au gouvernement le manque de concertation.



Retrait des enfants de la rue : Après Kaolack, mobilisation des maîtres coraniques de Thiès
La mesure de retrait des enfants effective à Thiès avec une centaine de talibés interpellés puis relâchés. C’est le prétexte avancé par le commissaire central de Thiès. «Où mettre ces enfants après les avoir enlevés des rues ?» s’interrogent par ailleurs les maîtres coraniques. Les enfants relaxés, le commissaire n’a pas manqué d’inviter ces maîtres coraniques à les retenir dans les daaras ou à la maison.

Réponse pour réponse, les religieux à travers la Fédération nationale des maîtres coraniques du Sénégal, ont sonné la grande mobilisation, ils sont depuis 08h30 à la Grande Mosquée Moussanté, sert le correspondant de Sud fm. Présentement, la rencontre tire en longueur. Ils sont catégoriquement contre la mesure de l’Etat, ils dénoncent l’absence de concertation du Chef de l’Etat au moment où il appelle à un dialogue nationale. Tout simplement contradictoire, ironisent les maîtres coraniques. 


Samedi 9 Juillet 2016 - 12:22




1.Posté par issa gibb le 28/07/2016 01:39
Ces exploiteurs fainéants osent accuser l'Etat de manque de concertation, alors qu'ils ne respectent pas la loi qui interdit la mendicité depuis 2005. Ils ont étouffé le projet de modernisation des daaras que le Président leur avait confié à leurs demandes. Ils refusent l'enseignement du français et du calcul dans leurs daaras. Ils refusent le contrôle de l'Etat dans leurs daaras... La concertation, c'est eux qui l'ont toujours ignorée. Toute cette hypocrisie pour continuer à exploiter leurs élèves talibés et s'enrichir sur le dos de pauvres gosses. Par leurs pratiques inhumaines, ils trahissent leur métier d'enseignant, ils ne font pas face à leurs responsabilités sécuritaires des enfants qu'on leur a confié. Ils salissent la dignité et la réputation du Sénégal. Ils trahissent les valeurs de l'Islam.
Ces hommes ne sont pas des religieux honnêtes, ceux sont des suppôts de Satan. Le peuple sénégalais doit se débarrasser de ces sataniques qui les ont trompé depuis des décennies en exploitant les enfants, avec un faux apprentissage du Coran remplace par la mendicité forcée. S'ils manifestent pour garder les privilèges honteux, que les forces de l'ordre et l'armée ouvrent le feu sur ces dangereux marabouts sataniques ! Ils ont trahi Allah, le Tout-Puissant et le Sénégal. Ceux sont des mécréants de la religion musulmane et des ennemis de la patrie. Soyons, sans pitié, avec ces porcs esclavagistes d'enfants, ces pourritures de la race humaine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter