Retrouvailles Apr-Pds : les inquiétudes de Benno

Les très probables retrouvailles entre le Parti démocratique sénégalais et l’Alliance pour la république soulèvent des interrogations au sein même de la coalition présidentielle. Du côté de l’Apr comme des alliés du Président Macky Sall, il faut sauver les apparences. D’autant plus que les modalités de telles retrouvailles ne sont pas encore définies.



Retrouvailles Apr-Pds : les inquiétudes de Benno
Du côté de l’Alliance pour la république (Apr) des retrouvailles avec le Pds n’ont rien d’inquiétant ; d’autant plus qu’ils ne feront qu’apporter leur contribution pour le développement du Sénégal : «Il ne s’agit pas de prendre les retrouvailles en termes de conservation d’une portion du pouvoir. Ce qui doit préoccuper les responsables politiques de Benno, c’est plutôt le développement économique du pays, en fédérant toutes les expériences pour trouver une solution aux problèmes des Sénégalais », a déclaré Pape Maël Thiam, administrateur de l’Apr.

Et M. Thiam d’ajouter : «Pour nous, ce débat n’a pas sa place et il n’y a pas à avoir peur de l’arrivée du Pds. Ce serait génial si le Président Macky Sall réussit à fédérer tous les partis».

La Ld non plus, ne voit aucun inconvénient à des retrouvailles entre anciens «frères » : «La Ld ne peut pas s’opposer à des retrouvailles entre l’Apr et le Pds, qui sont des partis souverains. Nous ne savons pas si ces retrouvailles vont impacter la coalition au pouvoir. Nous n’avons aucune relation avec le Pds, mais nous sommes alliés au Président Macky Sall. La recomposition du champ politique ne dépend pas de nous», soutient Moussa Sarr, leur porte-parole.

Cette même sérénité est affichée chez les partisans de Moustapha Niasse. C’est ce que traduit ces propos de Zator Mbaye qui affirme que : «Benno n’a pas peur parce que qu’elle a comptabilisé 4 victoires. Elle aurait dû nourrir des craintes si elle avait perdu une élection. Au contraire,  des retrouvailles entre l’Apr et le Pds ne feront que renforcer la coalition présidentielle. Nous travaillons pour avoir une forte majorité présidentielle».

N’empêche, ces retrouvailles ne doivent pas occulter le dialogue national qui s’est ouvert le 28 mai avertit-il. Car : «Le dialogue dépasse le Pds et l’Apr, mais nous serons heureux qu’il y ait des retrouvailles parce que si le président a tout le monde à ses côtés, il réussira sa mission».

Le président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar s’est lui aussi immiscé dans le débat pour rappeler que la coalition n’est nullement fermée à d’autres partis : «je n’ai pas connaissance d’actes tendant à des retrouvailles entre le Pds et l’Apr. Toutefois je remarque une initiative personnelle du Président Macky Sall. Faudrait-il également rappeler que Benno n’est pas une coalition fermée à des nouveaux alliés».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 8 Juin 2016 - 09:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter