Réunification de la grande famille libérale: Macky pas contre, Fada cite Wade



Une rencontre des membres de l’Alliance des Libéraux et Démocrates pour l’Europe, le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC) s’est tenue hier à Dakar. En marge de la réunion, le Chef de l’Etat Macky Sall a reçu en audience le comité d’organisation composé entre autres du président de l’ALDEPAC, de la vice-présidente du Parlement Européen, du Président de l’Internationale libérale, des députés Thierno Bocoum, Moustapha Diakhaté et Modou Diagne Fada représentant respectivement Rewmi, l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel) et le PDS (Parti Démocratique Sénégalais), les trois partis d’obédience libérale. Il a été beaucoup question des retrouvailles de la famille libérale. Aucun orateur n’a exprimé un avis contraire, livre « l’As ». Pour Modou Diagne Fada, l’idée a toujours été agitée par Me Wade mais il revient désormais au président de l’APR de faire le premier pas.


«Les retrouvailles de la famille libérale doivent passer inévitablement à Versailles », marque le président du Conseil départemental de Kébémer. Ce, pour dire que le président Sall doit prendre langue avec son prédécesseur. Favorable à l’appel lancé par Fany Traoré du Mali, Moustapha Diakhaté invite pour sa part Me Wade à faire preuve de grandeur  et comprendre qu’il est le père de tous les libéraux et ne pas mettre les intérêts de son fils en avant. «Si la famille libérale ne s’unit pas avec Wade, elle le fera après lui. Il doit arrêter de croire que tout tourne autour de son fils. S’il veut lier cela à l’arrêt de la traque des biens mal acquis, c’est peine perdue car c’est d’abord le Sénégal qui importe », avertit le président du groupe de la majorité parlementaire. 
 


Samedi 17 Octobre 2015 - 13:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter