Réunion d’évaluation de la loi portant baisse du loyer: 16.000 cas de contestation enregistrés – le bilan mitigé des acteurs



Réunion d’évaluation de la loi portant baisse du loyer: 16.000 cas de contestation enregistrés – le bilan mitigé des acteurs
Plus de deux (2) ans (Janvier 2014) après sa promulgation, l’heure est à l’évaluation de la loi portant baisse du loyer. 16.000 cas de contestation ont été enregistrés, note l’ASCOSEN (Association des Consommateurs du Sénégal).

Les acteurs se sont retrouvés ce matin pour faire le bilan. Une rencontre qui entre en droite ligne de la directive du Chef de l’Etat faite en Conseil des ministres tenu le 28 septembre dernier. Le président Macky Sall a demandé à son gouvernement de faire l’état des lieux de la mise en œuvre de la loi portant baisse du loyer.

Pour le président de la commission sur la baisse des loyers, Pr Iba Der Thiam, ladite loi «a apporté un début de solution à une question qui aurait peut-être même dégénéré en un conflit dont les conséquences auraient été difficiles à mesurer ».
 
«Et croyez-moi», dit-il: «les premiers mois écoulés après que les gens ont enregistré les premières baisses, l’euphorie était à son comble».

Pour une plus parfaite application, il préconise des mesures d’accompagnement. En ce sens, le Pr Iba Der Thiam parle d’un «programme de construction de logements sociaux à Diamniadio ». Une «préoccupation (qui) a été très largement prise en compte. Aux HLM, cette nouvelle vision est en train de faire des progrès. A la SICAP, on s’engage aussi dans cette même voie », assure ce dernier qui ne manque toutefois pas de marteler : «Si à côté de cela, nous faisons des efforts pour baisser le prix des matériaux et que l’Etat en ce qui le concerne voit aussi ce qu’il peut faire en faveur des bailleurs,… ».
«Nous avons reçu 10.954 cas sur le numéro vert du ministère du Commerce, au niveau de l’ASCOSEN, 5.851 cas de contestation sur trois (3) ans», sert Momar Ndoa de l’ASCOSEN.

S’exprimant à l’occasion de la réunion d’évaluation, le ministre, Alioune Sarr d’indiquer: «Il y a des idées aujourd’hui que nous avons abordé et qui sont complétées par d’autres, dans une solution apaisée pour que nous puissions ensemble trouver des solutions puisqu’en définitive cette loi est faite pour améliorer le pouvoir d’achat de tous les Sénégalais, locataires comme bailleurs… ».
 
Selon lui, il s’agit de voir «comment réorganiser, remoderniser, réhabiliter, construire des R+2, R+3 qui permettront non seulement de construire un logement amélioré mais également de travailler sur la baisse du loyer parce que cela améliore en définitive de l’offre de location. En plus de l’offre que nous avons dans les zones de développement comme Diamniadio. Dans certaines zones de Dakar, que nous puissions engager cela avec les propriétaires fonciers, les banquiers,…». 


Mardi 18 Octobre 2016 - 20:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter