Réunion des leaders de Bby : les alliés en phase avec Macky Sall

Les leaders de Benno bokk yaakaar se sont réunis hier pour se prononcer sur certains sujets brulants de l’actualité. C’est dans ce cadre qu’abordant l’appel de l’opposition à se regrouper devant l’Assemblée nationale, les alliés du Président Macky Sall ont trouvé que c’était dans les normes d’une démocratie en marche, et ont fait bloc autour du chef de l’Etat, tout en lui décernant un satisfécit sur sa politique.



Il est normal dans une démocratie que l’opposition veuille manifester. Mais cela ne lui donne pas le droit de troubler le fonctionnement d’une institution telle que l’Assemblée nationale. C’est en substance ce qu’a voulu faire savoir les leaders de la coalition Benno bokk yaakaar qui se réunissaient hier. Selon eux, «la confusion créée à l’Assemblée nationale par certains parlementaires qui ont voulu transposer des questions internes du Parti démocratique sénégalais (Pds) dans une institution aussi prestigieuse que l’Assemblée nationale est à déplorer».

Cette posture qu’ils accusent les libéraux d’adopter au sein de l’hémicycle pousse Mamadou Ndoye, le porte-parole du jour à «appeler les députés, représentants du peuple, à la sérénité et à la dignité pour l’accomplissement correct des missions qui leur sont dévolues au profit des populations sénégalaises».

Abordant le sujet de la Suneor, les leaders de Bby se sont félicités de la décision de leur de Chef de File, le Président Macky Sall d’avoir mis fin au compagnonnage avec Abbas Jaber, et ont demandé à l’Etat d’ouvrir une enquête car, selon Robert Sagna, membre de cette coalition, «la Suneor a été cédée à moins de 6 milliards alors que sa valeur réelle était de 50 milliards de nos francs». Ce qui pousse le leader du Rsd/Tds à soutenir qu’«il y a de sérieuses suspicions de bradage et de pillage dans cette affaire qu’il faudra élucider».

Le terrorisme n’a pas été occulté par les alliés de Macky Sall. En effet, Ousmane Tanor Dieng est d’avis que le président de la République a leur total soutien par rapport aux mesures prises  d’autant plus qu’en ce qui concerne le port du voile intégral, il est étranger à nos traditions, à notre pratique de l’Islam, et surtout, qu’il constitue une menace à la sécurité nationale.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 20 Novembre 2015 - 08:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter