Réunion du SEN-PS : les socialistes anticipent sur les frustrations des investitures

Les socialistes ont à cœur de sauver leur parti des remous que pourraient engendrer les investitures sur les listes électorales en vue des échéances du 30 juillet prochain. C’est la principale résolution sortie de la réunion du Secrétariat exécutif national, qui a fait savoir que des délégations seront dépêchées partout où le besoin se fera sentir afin que Benno Bokk Yaakaar sorte vainqueur des Législatives.



Réunion du SEN-PS : les socialistes anticipent sur les frustrations des investitures
Sous la houlette de son leader, le Secrétariat exécutif national du Parti socialiste (SEN-PS) s’est réuni cet après-midi pour faire le tour de l’actualité politique dominée par les investitures pour les élections législatives du 30 juillet 2017. Lesquelles investitures ne peuvent pas manquer selon le porte-parole du jour, par ailleurs secrétaire nationale chargé des relations extérieures de la formation socialiste, de susciter des frustrations.

En effet, a déclaré Gorgui Ciss, «les investitures au sein d’un parti politique sont toujours difficiles, à plus forte raison celles d’une coalition, et plus encore, celles d’une coalition de coalitions. Mais, chacun doit savoir que tout le monde ne peut pas figurer sur une liste. Mais cela ne doit pas les empêcher de s’investir pleinement pour la victoire de Benno Bokk Yaakaar (BBY)».

Car, a martelé M. Ciss seule la victoire de la coalition présidentielle est importante. Seulement, il a refusé de s’épancher plus sur les candidats choisis par le président de leur coalition, en l’occurrence le chef de l’Etat Macky Sall, avant la publication définitive des listes qui doit intervenir ce 9 juin.

Prenant les devants, les camarades de Ousmane Tanor Dieng ont la ferme intention d’envoyer des délégations dans toutes les contrées du Sénégal, afin de s’expliquer avec ceux qui ne seront pas satisfaits par les choix des leaders de la coalition.

S’agissant de la pléthore des listes (49), la formation socialiste s’est interrogée sur l’opportunité d’un tel nombre, mais aussi, des conséquences que cela pourrait avoir le jour du vote au vu des dispositions qui devront être prises, sur le plan de l’espace, mais aussi de la technique pour que le vote puisse bien se dérouler.

Le porte-parole du jour a par ailleurs fait savoir que la formation créée par le Président Senghor est plus que jamais dynamique, comme en témoignent les nombreuses manifestations à Rufisque, Grand-Dakar, entre autres, que leur leader a présidées le week-end dernier.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 9 Juin 2017 - 00:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter