Révélations Sur Viviane Wade et Mariéme Sall : premières dames qui ont impacté sur a vie de la République

« Reines d'Afrique, le roman vrai des premières dames » est un livre qui est paru le 20 mars. L'ouvrage du journaliste Vincent Hugeux, est plein de révélations et offre une vue imprenable sur la vie de dix « first ladies » (premières dames) du continent noir. Il retrace un visage surprenant des deux (2) dernières premières dames du Sénégal, Viviane Wade et Mariéme Faye Sall.



Révélations Sur Viviane Wade et Mariéme Sall : premières dames qui ont impacté sur a vie de la République

Après une série de livres sur l'Afrique, le journaliste Vincent Hugeux vient d'enrichir sa bibliographie avec un ouvrage consacré aux premières dames du continent. « Les reines de l'Afrique, le roman vrai des premières dames » est paru en mars aux éditions Perrin. C'est une niche de révélations et d'anecdotes sur le monde fabuleux des premières dames de l'Afrique.


L'auteur consacre quelques pages à Madame Viviane Wade. Il nous apprend qu'elle a une influence sur le pape du Sopi. Dans un entretien avec la Rfi, Vincent Hugeux soutient que « Viviane Wade a été pour le vieil Abdoulaye Wade cette avocate brillante, visionnaire et parfois déroutante, elle a été cantinière, banquière, infirmière, femme, épouse, sœur, tout ce que vous voulez ».


Selon le journaliste de l'Express, la mère de Karim Wade a été l'inspiratrice du projet de dévolution monarchique du pouvoir que ficelait Me Abdoulaye Wade. « Elle a été en quelque sorte l'impresario, aveuglé par l'amour maternel pour Karim Wade. Et si à un moment donné Abdoulaye Wade à pu caresser le projet de promouvoir Karim dans le rôle de l'héritier présomptif, à mon sens, c'est sans doute parce que Viviane y croyait dur comme fer », affirme l'auteur du livre-enquête.


Mariéme : la femme au foyer


Pour ce qui est de sa remplaçante au palais de la république, Mariéme Faye Sall, le journaliste met l'accent sur son caractère novateur. « C'est tout à fait singulier, parce que d'une certaine manière, cette néophyte, cette nouvelle venue sur l'échiquier des première dames –elle n'était pas un personnage public - incarne à la fois une forme de tradition et une modernité inédite au Sénégal », affirme Hugeux.


Toujours dans ses propos sur Mariéme Faye Sall, il soutient que c'est la première fois que vous avez une première dame Sénégalaise qui est une Sénégalaise de pure souche, qui est noire de la peau et qui est musulmane de confession et d'ailleurs très dévote ».


Selon l'auteur, elle est la preuve que le statut de premières dames est en train de s'africaniser, ce qui est une sorte de nécessité historique et d'évidence. L'auteur fini par dire que Mariéme Faye Sall revendique un statut de femme au foyer et s'efface au profit de son époux. Vincent Hugeux selon "l'as", se base sur ses propos où elle dit : « Moi, ma mission, mon rôle, mon obsession, c'est de me mettre au service de mon mari ».



Vendredi 28 Mars 2014 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter