Révélations du Pr Penda Mbow sur l’assassinat de Me Babacar Sèye: «C’est par le consensus qu’on est arrivé à … »

Le panel organisé par la Fondation Konrad Adenauer a été l’occasion pour le Professeur Penda Mbow de délivrer un message aux acteurs politiques afin de les inciter à nouer le dialogue pour aplanir les divergences, à l’image de ce qui s’est passé en 1993, avec l’assassinat du juge constitutionnel, Me Babacar Sèye.



Révélations du Pr Penda Mbow sur l’assassinat de Me Babacar Sèye: «C’est par le consensus qu’on est  arrivé à … »
Les acteurs politiques doivent renouer le dialogue sur les sujets important afin d’éviter de verser dans la violence. C’est le message qu’a délivré Pr Penda Mbow à ces derniers à qui elle exhorte de faire des concessions afin de se retrouver autour de l’essentiel.

«On ne prévient la violence que par le dialogue, les échanges, mais aussi que chacun puisse laisser une partie de ses propres convictions et qu’on aille vers un véritable consensus. C’est le consensus qui a guidé tous les acteurs sénégalais depuis les indépendances jusqu’à nos jours et même à des moments extrêmement difficiles, on est arrivé à bâtir des consensus», a-t-elle déclaré.

 D’ailleurs, rappelle-t-elle, «c’est le consensus qui a fait que juste après l’indépendance, qu’on ait pu avoir une fusion entre le Bloc Démocratique Sénégalais (BDS) et Le Parti Sénégalais d'Action Socialiste (PSAS) qui avait donné naissance à l’Union Progressiste Sénégalaise (UPS)».

Selon la présidente du mouvement citoyen qui animait un panel sur la prévention des violences électorales organisé par la Fondation Konrad Adenauer, l’apaisement du climat politique vaut tous les sacrifices. Et c’est ce qu’avait compris la classe politique après l’assassinat de Me Babacar Sèye : «C’est par le consensus qu’on est arrivé à juguler, à dépasser l’assassinant du vice- président du Conseil Constitutionnel, Me Babacar Sèye en mai 1993 et ne pas mettre tous les acteurs ou les commanditaires en prison parce que cela allait remettre en question notre construction démocratique», a-t-elle révélé.

Ousmane Demba Kane

Mardi 4 Juillet 2017 - 14:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter