Révélations sur les 222 longues détentions : Le cas choquant du malade mental Babacar Ngom, détenu depuis 7 ans

Le rapport du département américain dénonçant les longues détention dans les prisons sénégalaises se confirment. Ils sont 222 prisonniers qui y croupissent depuis de nombreuses années. Parmi eux, un malade mental du nom de Babacar Ngom en détention préventive depuis le 7 mars 2007.



La grève de la faim observée au début du mois en cours par des détenus de la Maison d'Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, pour s'insurger contre leurs longues détentions, a permis d'éventer le gros scandale qui se déroule depuis plusieurs années dans les prisons sénégalaises. En effet, 222 personnes exactement croupissent depuis de nombreuses années en prison et attendent d'être jugées voire auditionnées. Mais, le cas le plus flagrant d'atteinte aux droits de l'homme est sans nul doute selon le journal "l'as", celui du prisonnier Babacar Ngom.

Poursuivi dans une procédure de flagrant délit et en détention préventive depuis le 7 mars 2007, ce dernier est pourtant couvert par l'article 50 du code pénal qui lui accorde une irresponsabilité pénale puisqu'il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. En détention détention depuis sept (7) ans exactement, Babacar Ngom attend toujours d’être jugé. Un jugement qui pourrait relever d’un véritable gageur en raison de l’inaccessibilité à toute sanction pénale, compte tenu de sa démence, conformément à l’article 50 du Code pénal. Bien avant son incarcération, il était suivi au Centre Hospitalier Psychiatrique de Thiaroye soit pour une hospitalisation soit pour un traitement en ambulatoire. Sa dernière admission, précisent nos confrères, à l'hôpital remonte au 31 décembre 2013. 


Mardi 18 Mars 2014 - 09:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter