Révision sur les listes électorales : Opposition et pouvoir s’accusent mutuellement de…

Le dialogue de sourd continue de plus belle entre le pouvoir et l’opposition sur la révision des listes électorales. En effet, depuis que le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) a soulevé la question, les deux camps se renvoient la balle.



Les révisions sur les listes électorales ne sont pas exemptes de tout soupçon. En effet selon certains de ses membres, «des commissions installées dans des lieux privés confectionnent des cartes d’identité pour des mineurs en déformant leur identité et en leur attribuant de fausses adresses. Et le moment venu, on le pousse à voter dans le bon sens»

Ces accusations ont fait bondir Seydou Guèye, le porte-parole de l’Alliance pour la république (Apr). Ce dernier leur a servi que : «la réalité montre que nous avons l’un des meilleurs systèmes électoraux au monde». Selon lui, l’opposition s’adonne à des manœuvres pour détourner le regard des Sénégalais. Mais ce qui est constant à ses yeux c’est que «beaucoup de pays nous envient ce modèle qui rend quasi impossible toute fraude».

Mais son argumentaire est battu en brèche par Moussa Diakhaté, porte-parole de la Convergence Bokk Gis Gis qui affirme que : «deux jeunes membres de l’Apr ont été appréhendés à Mbao en possession de nombreuses fausses cartes d’identité, de certificats  de résidence ou  de domicile». Selon lui, pris dans la main dans le sac, ces jeunes emmenés à la gendarmerie ont été libérés «suite à de fortes pressions».

Sada Ndiaye, le chargé des élections au niveau du Parti démocratique sénégalais est sur la même longueur d’onde. En effet il a affirmé que «le processus est rempli d’irrégularités. Celles-ci ne touchent pas le fichier en tant que tel, mais plutôt la confection de cartes d’identité et d’extraits de naissance qui  sont des éléments capitaux du processus d’inscription sur les listes électorales».

Mais ces procédés, selon Sada Ndiaye, «ne favorisent pas l’instauration d’un climat susceptible de nous conduire à des élections sures et sans contestation»
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 14 Juillet 2015 - 15:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter