(Revue de presse du jeudi 06 juillet 2017) : Fuite ! Fuite ! Fuite !!!!!



 « Fuite », c’est le mot le plus utilisé dans l’actualité du jour. L’OBS soutient que c’est le système éducatif sénégalais qui est mis à rude épreuve avec les fuites à répétition des sujets de philosophie, français, histo-géo entre autres. Face à cette situation, on apprend dans VOX POPULI que l’Office du Bac annonce une reprise des épreuves de Français, d’Histoire et Géographie ce lundi.

Mais le président de la fédération nationale des associations des parents d’élèves, Bacary Badiane dans le QUOTIDIEN pense que pour la fiabilité du Bac, tout devrait être repris. Quand ENQUETE relève le silence incompréhensible du Conseil des ministres d’hier sur la question, la TRIBUNE donne la parole aux députés (Me El Hadji Diouf, Eléne Tine et Thierno Bocoum) qui dénoncent la recrudescence des magouilles et de la fraude. Pour Eléne Tine, « c’est une honte nationale ».

Dans WALFQUOTIDIEN, ce sont des enseignants, des syndicats et des élèves qui réclament la tête du Directeur de l’Office du Bac, Babou Diakham. Ce dernier dans DIRECT INFO soutient, « je n’ai pas l’intention de démissionner ». En attendant, l’OBS précise que le Parquet s’autosaisit et active la Section de Recherches pour retrouver les coupables.

Autre sujet de l’actualité du jour, c’est la modification de l’article 78 du Code électoral par l’Assemblée nationale. DAKARTIMES précise qu’il n’y a pas quoi fouetter un chat car la réforme demande juste à l’électeur de prendre au moins 5 bulletins pour en choisir un. Il peut aussi en prendre 05, 10, 25, 30 ou 45….

Pour faciliter le vote, la coalition Gagnante Wattu Sénégal menée par Wade demande dans SUDQUOTIDIEN le retrait des listes « parrainées » par le régime et le remboursement de leur caution. Pour sa part le TEMOIN face à ce vote à l’Assemblée nationale, le retour annoncé de Wade, le verdict de la Cour suprême sur le recours de Khalifa Sall, parle « d’un 6 juillet de tous les dangers ». Pour le retour de Wade, LES ECHOS informent que c’est finalement dimanche prochain, le jour de l’ouverture de la campagne.

Hier en Conseil des ministres, le SOLEIL Informe que le Chef de l’Etat a demandé  au Gouvernement de prendre toutes les dispositions logistiques et sécuritaires pour un bon déroulement de la campagne électorale. LE SOIR ajoute qu’il a invité "tous les acteurs politiques, au sens des responsabilités afin que la campagne électorale se déroule, dans les meilleures conditions, pour la consolidation de notre démocratie".

On reste avec le chef de l’Etat, patron de l’Apr qui dans l’AS, « dégaine trois milliards » pour cette campagne. Le journal explique qu’il a décidé d’attribuer à chaque collectivité locale dirigée par un maire, membre de l’Apr 5 millions en guise de soutien.
 
Terminons avec LIBERATION qui informe que le FBI entre dans la danse dans l’affaire Rilke Ndongong. Selon le journal, le FBI a saisi les autorités policières sénégalaises en vue d’une collaboration dans le cadre de cette affaire.
 
 


Jeudi 6 Juillet 2017 - 11:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter