(Revue de presse du jeudi 18 mai 2017) Premier procès pour activités terroristes présumées au Sénégal…



(Revue de presse du jeudi 18 mai 2017) Premier procès pour activités terroristes présumées au Sénégal…
Beaucoup de politique à la UNE des journaux mais commençons par LIBERATION qui nous parle du premier procès pour activités terroristes présumées au Sénégal. Le journal informe que le Doyen des juges renvoie Assane Kamara, cet ancien étudiant en Economie à l’Université de Sherbrooke (Canada) devant les Chambres criminelles après plus d’un an d’instruction.

Le TEMOIN dit « comment Total a fait éjecter l’ancien ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall ». Selon le journal citant « La lettre du Continent », plusieurs concurrents de Total avaient fait une offre financièrement plus avantageuse et le ministre plaidait pour que la meilleure proposition soit retenue. Mais le chef de l’Etat courtisé par Total a finalement tranché en faveur du pétrolier français pour des raisons à la fois opérationnelles et politiques.

On reste avec le TEMOIN qui parle du nouveau DG de l’ASECNA Mohamed Moussa. Le nigérien qui a remplacé le malien Amadou Guittèye, a limogé tous les cadres promus à des postes de responsabilités par ce dernier. Le journal soutient qu’il paraît que c’est comme cela que ça se passe dans les organisations internationales dirigées par des Africains. Chaque DG vient avec ses hommes et part avec eux… Selon le TEMOIN pour le moment les Sénégalais n’ont toujours pas aucun poste de directeur et le journal pense à Thierno Alassane Sall.

On reste dans le monde des transports aériens avec la célébration des 60 ans de la ligne Casablanca Dakar. L’OBS informe que les responsables de la compagnie ont choisi Dakar pour la célébration, « en raison des liens exemplaires qui lient le Sénégal et le Maroc ». Pour l’occasion et en présence du DG des ADS, Papa Maël Diop, les responsables de la RAM ont présenté à l’Aéroport de Dakar, son nouveau « bijou », un Boeing 787 Dreamliner. Sur la cherté des billets d’avion Dakar-Casablanca-Dakar, les responsables de la Royal Air Maroc se disent sensibles à la question et sont en train d’y travailler.  

Le SOLEIL informe que le chef de l’Etat Macky Sall est le nouveau Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’OMVS. Il est revenu hier à la clôture du Sommet de Conakry sur les 4 grandes priorités de l’organisation : la modernisation de l’OMVS, l’offre énergétique, une coopération solidaire et inclusive entre membres, la navigabilité du fleuve Sénégal.

En politique, Me Aïssata Tall Sall est la plus présente dans la presse du jour. SUDQUOTIDIEN informe qu’elle ne partira aux législatives ni avec Mankoo ni avec Benno mais avec son mouvement « Osez l’avenir » qui sera officiellement lancé ce samedi. Ce qui fait dire à WALFQUOTIDIEN que « Aïssata Tall Sall se démarque de Benno et de Manko ». Dans le QUOTIDIEN, elle précise qu’Initiative 2017 crée par Khalifa Sall, Cheikh Bamba Dièye, Moussa Tine et elle-même n’a jamais été un mouvement de soutien ; il l’est devenu. Mais c’était pour aller aux élections législatives. Et il n’a jamais été question de rejoindre Manko.

Comme la mairesse de Podor, ENQUETE informe que pour ces législatives, Gadio, Baldé, Guirassy et Cie se démarquent de Manko et Benno. Ils ont mis sur pied avec d’autres mouvements hier une coalition qui se veut un pôle alternatif.

Dans l’AS, Moustapha Niasse soutient que « Macky Sall est l’homme de son pays et de son temps ». En marge de la clôture d’un séminaire, le Président de l’Assemblée nationale, dit que « Macky Sall est le dirigeant idéal pour conduire le Sénégal vers l’émergence ».

L’OBS informe que le Coud a déployé hier un dispositif sécuritaire extraordinaire pour barrer la route aux jeunes de Manko qui voulaient « sensibiliser » les étudiants sur la marche de demain pour la libération de Khalifa Sall. Finalement, Thierno Bocoum et Cie ont renoncé à la demande de leurs cadets qui ont pu distribuer « 20 000 flyers » où il est inscrit « Tous à la manifestation du 19 mai 2017, j’y serai ! ».

Dans REWMI, on apprend que Y en a marre nie toute participation aux prochaines législatives. Le mouvement, qui a réaffirmé son engagement à rester une sentinelle de la démocratie, explique que  « toute information l’annonçant dans une supposée coalition est sans fondement ».

A la UNE des ECHOS on nous parle de « l’ultime sermon de Al Makhtoum ». Avant de donner les détails de ses recommandations, son fils Serigne Abdou Sy qui en parle, entend s’entretenir avec le fils aîné du défunt khalife qui vit à Paris. Mais l’une des recommandations est déjà en exécution. Il s’agit de l’inhumé là où il avait demandé et Serigne Cheikh avait demandé la construction d’une petite mosquée sur place.  

La TRIBUNE met à sa UNE, « Horreur au quartier Randoulène de Thiès : Un bébé de quinze mois sauvagement violée et abandonnée sur un chantier ». La maman de la victime sous le choc est dans un état dépressif. Les populations interpellent les autorités sur l’insécurité dans leur quartier. Les enquêteurs de la police seraient sur une piste sérieuse.

DIRECT INFO est en deuil. Sur fond noir, la UNE du journal est consacrée à une seule information : l’arrivée aujourd’hui de la dépouille de Serigne Saliou Amar, fils de Cheikh Amar. L’enterrement est prévu à Diourbel.
 
 


Jeudi 18 Mai 2017 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter