Revue de presse du jeudi 28 juillet 2016 : Kaffrine, 2 morts 90 concessions détruites après les pluies



Revue de presse du jeudi 28 juillet 2016 : Kaffrine, 2 morts 90 concessions détruites après les pluies
Le QUOTIDIEN lance l’alerte relativement aux conséquences des pluies qui ont déjà fait des dégâts à Saint-Louis et Kaffrine. Selon le journal, le bilan est déjà lourd à kaffrine avec deux morts par noyade, 90 concessions détruites et des larmes de désolation. A Saint-Louis plusieurs quartiers ont bu l’eau jusqu’au lit dès les premières précipitations. Face à cette situation, le chef de l’Etat demande au gouvernement de prendre toutes les dispositions requises pour déployer en urgence les moyens logistiques sollicités et les soutiens appropriés aux populations touchées par les inondations. Il l’a dit hier en Conseil des ministres et repris par le SOLEIL. D’ailleurs l’AS informe que le président de la République a réquisitionné les ministres qui s’occupent des questions sensibles liées aux inondations. Ces ministres sont invités à se tenir prêts pour pallier tout effet de surprise que pourraient entrainer les pluies.  

Ousmane Sonko est à la UNE de plusieurs journaux. SUDQUOTIDIEN nous parle « des boucliers de Sonko ». Il s’agit entre autres du M23 qui s’indigne et condamne, du syndicat des agents des impôts et domaine qui parle de décision nulle et non avenue, de Madieyna Mbodji qui soutient qu’on ne doit pas lui chercher des poux, de Dialo Diop qui avance une tentative d’intimidation, de l’ancien ministre des finances Moussa Touré qui dit que Sonko fait de la politique comme tant d’autres inspecteurs des domaines. L’AS ajoute sur la liste Y en a marre qui exige la réhabilitation sans délais de Sonko. Et c’est pour dire tout simplement à sa UNE que « Suspension de Ousmane Sonko : l’opposition et la société civile sur le pied de guerre ». Réaction de l’inspecteur dans SUDQUOTIDIEN, « je suis touché ».

A la UNE de DIRECT INFO, on présente Nafi Ngom Keïta et Sonko comme « deux bombes ambulantes ». Pour Nafi Ngom Keïta, le journal avance qu’elle est peut-être assise sur un volcan qui peut entrer en ébullition à tout moment. Et pour Sonko, il a la liste des bons payeurs d’impôts de ce pays et celle des délinquants fiscaux. Le journal se pose une question : quel usage en fera-t-il surtout qu’il est acculé ?

La TRIBUNE se pose aussi une question dans les relations entre partis de la mouvance présidentielle : l’alliance pour la République serait-elle en train de se muer en une alliance pour le reniement ? Le journal apporte la réponse en faisant constater que tous les leaders de l’opposition qui justifiaient leur compagnonnage par la volonté de faire de la transparence et de la bonne gouvernance leur cheval de bataille ont tourné le dos à leurs convictions pour cautionner l’opacité et la mal gouvernance du régime de Macky Sall. Titre du journal à sa UNE, « Ps, Afp, Pit, LD, Apr : Alliance pour le reniement ».

Au Ps, le POP informe que « Tanor lâche du lest ». C’est relativement aux contradictions au sein des verts après les violences du 5 mars à la maison du parti. Ainsi hier le Secrétariat exécutif national du parti a pris une résolution pour mettre fin à la cacophonie qui règne dans les rangs des socialistes. Et c’est  le doyen Abdou Khadre Cissokho qui est instruit pour initier des discussions autour de l’unité et de la cohésion.

A la UNE de WALFQUOTIDIEN, Abdoul Mbaye soutient que « rien, ni personne ne pourra nous détourner de l’essentiel ». Convoqué hier pour apporter des explications sur sa situation matrimoniale, son audition est reportée à vendredi. Abdoul Mbaye dit attendre avec sérénité et plus que jamais déterminé à faire face au Doyen des juges pour éclairer la lanterne des sénégalais.
Dans le domaine de l’éducation le TEMOIN rapporte que pour le baccalauréat 2016, le taux de réussite est de 36% et que c’est meilleur que les années précédentes. En 2014, on avait un taux de 31,3% et en 2015 il était de 31,3%. Seulement selon le journal, malgré la vérité des chiffres, des acteurs du système éducatif parlent de « mauvais résultats » et se renvoient la responsabilité de « l’échec ».

En tout cas la baisse généralisée et continue du niveau des élèves est relevée à la UNE de ENQUETE. Le journal donne les raisons d’un effondrement qui passe entre autres par les errements de l’Etat (budget réduit, passage en masse, curricula instables…), les parents qui se détourent de l’école et qui ne surveillent plus les enfants à la maison, les enfants qui ne font plus d’efforts et sont davantage divertis par les Tics qui sont mal utilisés (concentration 2.0).

La colère de Macky Sall à la UNE de LIBERATION. Selon le journal, sur les arrestations des handicapés, le chef de l’Etat a piqué une colère noire et a ramassé le ministre de la justice hier en conseil des ministres. Selon les sources du journal, le président de la République qui n’était pas au courant entend tirer toutes les conséquences de cette affaire.

Sur l’affaire de la vidéo du policier supposé corrompu, l’OBS renseigne que la Dic a mis la main hier sur le sieur Seydina Aliou Mbow, il est le premier à partager la vidéo du policier filmé par des filles et postée dans le support « Page Sénégal » sur Facebook. ENQUETE ajoute dans ce dossier que le policier arrêté a formellement identifié les filles qui l’ont corrompu et filmé à partir du profil de celui qui a posté en premier cette vidéo.
 


Jeudi 28 Juillet 2016 - 09:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter