Revue de presse du jour : Karim Wade toujours à la UNE



Revue de presse du jour : Karim Wade toujours à la UNE
Le débat sur la libération prochaine de Karim Wade continue d’occuper la UNE des journaux. Dans DIRECT INFO de ce samedi, on avance que « le pouvoir cherche à tuer l’événement ». Car selon le journal, « son emprisonnement a généré un capital de sympathie énorme chez les populations. Sa libération prochaine de Rebeuss risque d’en faire un héros. Ce à quoi l’Etat n’adhère point et travaille à banaliser sa sortie de prison ».

En tout cas dans le POP, son avocat, Me Madické Niang avance que « la prison a beaucoup fortifié Karim Wade ». Et sur les informations selon lesquelles, son client a rejeté une grâce présidentielle, l’avocat soutient que « tous ceux qui parlent ne racontent que ce qu’ils veulent mais Karim Wade ne s’est pas encore prononcé, parce qu’il ne sait pas comment il va être libéré. Attendons de voir comment le président Macky Sall qui a décidé de le libérer va le faire et en ce moment nous aviserons ».  

Karim Wade lui communique depuis sa cellule à travers son avocat Me Madické Niang qui lui a rendu visite hier. A la UNE de la TRIBUNE, il demande à ses sympathisants de ne pas manifester suite au rappel à Dieu de l’épouse du khalife général des mourides. Il considère ce dernier comme un guide spirituel et un père. Ainsi, Wade-fils demande à ses sympathisants de s’associer aux prières et autres actes de dévotion pour le repos de l’âme de l’illustre disparue.

La LD par la voix de son Secrétaire général s’oppose à la libération de Karim Wade. Titre de WALFQUOTIDIEN, « libération annoncée de Karim Wade : La Ligue démocratique dit niet ». Selon Mamadou Ndoye, « si aujourd’hui Karim Wade qui a été convaincu d’enrichissement illicite est libéré, ce sera un très mauvais message politique qui est donné à tous les gens qui seraient tentés d’aller vers le détournement de deniers publics et la corruption, puisque le message politique signifierait : oui enrichissez-vous et après on va vous libérer ». La même information est dans SUDQUOTIDIEN où Mamadou Ndoye de la LD affirme que « libérer Karim Wade est un message pour les détournements et la corruption ».

Dans le journal ENQUETE, Ibrahima Séne du Pit va plus loin, il déclare que le rapprochement entre le chef de l’Etat et le Pds peut déboucher sur l’entrée des libéraux dans un gouvernement de majorité élargie. Il soutient ensuite que le chef de l’Etat associe qui il veut au pouvoir, s’il décide de faire sortir le Pit du pouvoir, ils vont aller dans l’opposition et le combattre. Pour Ibrahima Séne, Macky Sall n’a aucun intérêt politique sous prétexte de s’ouvrir au Pds de scier la branche sur laquelle il est assis.

La politique toujours, cette fois-ci au sein du Ps. A la UNE de l’AS, le titre c’est : « Convocation des proches de Khalifa Sall à la Dic : Barthélemy Dias se révolte contre Tanor ». C’est relativement aux personnes convoquées suite à la casse à la maison du parti socialiste. Seulement pour Barthélemy Dias, membre du bureau politique du Ps, « Tanor ne doit pas porter plainte contre des socialistes pour les beaux yeux du président Sall ».

Dans le domaine de l’économie, Abdou Ndéné Sall, Secrétaire d’Etat au réseau ferroviaire national soutient dans l’AS que « les chantiers du Train Express Régional vont démarrer en fin juillet ». Pour ceux qui avancent qu’un projet ferroviaire viable n’est jamais adossé à un aéroport, il répond  que « parmi les facteurs clés de la réussite d’un aéroport, il y a le système de transport fiable, régulier, ponctuel car l’avion n’attend pas ». 

Dans le milieu aéroportuaire d’ailleurs, le POP informe que le GIE du personnel de Sénégal Handling Service (Shs) a adressé une correspondance au commissaire aux comptes de Shs pour demander à être édifié  sur les finances de la société. Ils avancent que depuis 10 ans, ils n’ont aucune information sur les comptes de Shs alors qu’ils détiennent 10% des actions de la société.

Pour le chantier de l’autoroute Ila Touba, le QUOTIDIEN informe que le tracé sera modifié. Le directeur des autoroutes et des partenariats publics privés de l’Ageroute précise que c’est une légère modification au niveau des 5 premiers kilomètres. Pour ceux qui pensent que cela est lié à la réticence des populations sur les questions des indemnisations, Bocar Malick Mbow, soutient que le choix est plutôt technique et c’est par rapport à l’autoroute Thiès-Aibd. Le directeur des autoroutes et des partenariats publics privés de l’Ageroute ajoute que c’est seulement à Thiès qu’il y a des contestations avec des populations qui exigent qu’on revoie le taux d’indemnisations, des discussions sont en cours pour trouver un consensus.

Le pèlerinage à la Mecque est à la UNE du SOLEIL avec le lancement hier des opérations de l’édition de 2016 par le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Mankeur Ndiaye a annoncé des mesures prises par le gouvernement pour un bon déroulement du pèlerinage comme la réduction du nombre de missionnaires qui passe de 150 à 20.

Terminons avec cette information dans plusieurs journaux, l’arrestation de la chanteuse Déesse Major. LIBERATION rapporte qu’elle est en garde à vue depuis hier à la brigade des mœurs de la Sûreté urbaine de Dakar. Cela suite à la plainte du comité pour la défense des valeurs morales au Sénégal pour attentat à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs. Dans les détails, la TRIBUNE précise que c’est à cause de son accoutrement jugé « trop sexy »  qu’elle porte lors de ses concerts mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase c’est une vidéo postée récemment sur les réseaux sociaux et dans laquelle, Déesse Major apparaît quasiment en tenue d’Adam. Selon l’artiste, devant les enquêteurs, ce sont des personnes qui ont balancé à son insu la vidéo privée sur internet dans l’unique but de nuire. 


Samedi 18 Juin 2016 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter