Revue de presse du lundi- Cancer chez les enfants : 800 nouveaux cas chaque année au Sénégal



Revue de presse du lundi- Cancer chez les enfants : 800 nouveaux cas chaque année au Sénégal
Parlons d’abord santé dans la presse du jour marquée par la diversité des sujets à la UNE. Le POP informe que chaque année 800 nouveaux cas sont décelés dans la prévalence du cancer chez les enfants. Et seulement 200 d’entre eux sont pris charge. Le Professeur Claude Moreira, responsable de l’unité oncologique et pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec, ajoute dans le POP que les 600 autres ne bénéficient pas de soins spécifiques. Il explique que la prise en charge fait défaut car notre pays ne dispose que d’une seule unité d’oncologie pédiatrique, avec 22 lits d’hospitalisation, 3 lits d’hôpital par jour. Seuls 3 médecins dont 2 spécialistes et 4 infirmières s’occupent des enfants cancéreux.

On reste dans le domaine de la santé avec la TRIBUNE qui parle des maladies tropicales négligées (lèpre, trachome, rage, bilharziose…) qui sont à l’origine de handicaps de longue durée, de déformation, de retard de la croissance chez l’enfant mais aussi de la baisse du rendement scolaire. Dans le dossier du journal, la chargée du suivi évaluation, de la coordination de la lutte contre ces maladies, Dr Fatou Gueye Badiane soutient que le Sénégal n’a pas le soutien conséquent des partenaires.

En tout cas la Première Dame joue sa partition dans le domaine de la santé. Elle est à la UNE de DIRECT INFO qui parle de sa visite de proximité dans les quartiers de Yoff pour une prise en charge médicale des personnes du troisième âge et de la distribution de médicaments aux populations.

Le QUOTIDIEN parle de la fin de la brouille entre Eiffage et ses partenaires étatiques sur les tarifs à imposer aux usagers sur l’autoroute. Ainsi le second tronçon de l’autoroute à péage vers Mbour sera ouvert à partir du 15 octobre.

Dans le domaine de la justice, l’OBS informe que le terrorisme n’est pas la seule infraction à figurer dans le champ juridique du projet de loi modifiant la loi n°65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal. Pour le journal, d’autres vides juridiques seront comblés et il s’agit notamment de la présence de l’avocat dès les premières heures de la garde à vue, du nucléaire, de la mise en danger d’autrui, de la pornographie d’enfantine, de l’atteinte à la vie privée et à la représentation ou encore la fausse alerte.

Dans le domaine de la justice toujours, LIBERATION reparle des biens de Bibo Bourgi. Le journal informe que contrairement à ce qu’il disait, Bibo Bourgi est bel et bien un des bénéficiaires de Djoz Sa, une société immobilière montée au Luxembourg. Le journal dit disposer de documents avec l’apparition dans le dossier de Nassrat Abou Khalil, un autre membre de la famille Bourgi qui disposait de la moitié du capital.

En politique, Macky Sall veut la fin du débat sur le prétendu patron de son parti à Dakar. Il déclare en recevant les femmes de l’Apr que « personne n’est le patron de l’Apr à Dakar ». Le patron de l’Apr a profité de l’occasion pour exprimer son désir de reprendre la région de Dakar. L’AS qui donne toutes ces informations, ajoute que Macky Sall a demandé à son envoyée spéciale, Aminata Touré de réfléchir sur une stratégie et un programme d’animation et de redynamisation du parti à Dakar. 

Pendant ce temps, dans WALFQUOTIDIEN, lors du lancement de la pétition de la Jds à Thiès pour le départ des ministres socialistes du gouvernement, Bamba Fall, maire de la Médina a soutenu qu’il est grand temps que le Ps rompe avec la mouvance présidentielle pour qu’à l’heure du bilan qu’il ne puisse pas être indexé comme comptable du bilan de Macky Sall. La TRIBUNE soutient que ceux qui demandent à Khalifa Sall de quitter le Ps ici et maintenant prêchent dans le vide car le maire de Dakar en rupture avec ceux qui tiennent les rênes du parti, ne comptent certainement pas leur faciliter la tâche en jetant l’éponge. Sur l’autre côté Ousmane Tanor Dieng est aujourd’hui plus que jamais en phase avec Macky Sall. D’où le titre à la UNE de la TRIBUNE, « Le vain combat des jeunes socialistes : Pourquoi les ministres Ps ne vont pas quitter ».

On reste avec la TRIBUNE qui informe que l’autre allié du chef de l’Etat, la Ld est mécontente du déséquilibre au niveau du collège des Hauts conseillers élus.

Pour ces alliés du président de la République, le journaliste Momar Seyni Ndiaye à la UNE de SUDQUOTIDIEN relève leur silence coupable sur l’affaire Petro Tim et l’interdiction systématique des manifestations de l’opposition.

Le SOLEIL informe que le chef de l’Etat a présenté les condoléances de toute la nation sénégalaise, du gouvernement et de la Ouma islamique à la famille et aux disciples de Cherif Cheikh Bouneuneu Aïdara, khalife général des khadres rappelé à Dieu le 19 septembre. Macky Sall dit qu’ « il était un homme exceptionnel et d’une grande humilité ».

Une question à la UNE du TEMOIN, « Présidence de la Commission de l’Uemoa : Macky Sall saura t-il rattraper la bévue de Wade ? ». Le journal annonce une marge de manœuvre étroite pour Macky Sall.

ENQUETE informe que les autorités gambiennes sont interdites de séjour aux Etats-Unis à partir du 1er octobre. Décision prise en représailles contre le régime de Banjul qui refuse d’accepter le rapatriement de près de 2000 gambiens en situation irrégulière aux Etats-Unis.

On termine d’ailleurs avec le journal ENQUETE dont la UNE est consacrée à un dossier sur l’intimité sur les réseaux sociaux: « Quand la modernité pousse la pudeur vers la sortie ».
 
 


Lundi 3 Octobre 2016 - 10:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter