(Revue de presse du mardi 25 octobre 2016) Il est temps pour Khalifa Sall…



(Revue de presse du mardi 25 octobre 2016) Il est temps pour Khalifa Sall…
L’inauguration de l’autoroute Diamniadio-Aibd-Sindia est en bonne place dans la presse du jour. Dans le SOLEIL, le chef de l’Etat a soutenu qu’il s’agit « d’un jalon de notre marche résolue vers le Sénégal émergent ». Macky Sall annonce aussi les autres projets dans ce sillage, il s’agit du tronçon Aibd-Thiès, l’autoroute Ila Touba en cours de réalisation et Thiès-Thiénaba-Tivaouane. Pour le prix du tronçon Diamniadio-Aibd-Sindia (36km), l’usager va payer 1600 fcfa  au lieu des 2400 fcfa initiaux, s’est réjoui le chef de l’Etat dans le QUOTIDIEN, tout en invitant les sénégalais à être fiers de payer eux-mêmes le coût de leur progrès.

Le Premier ministre lui est attendu après-demain à l’Assemblée nationale. ENQUETE qui donne l’information, ajoute que « le Premier ministre devra apporter des réponses sur l’affaire Pétro-Tim, la campagne agricole 2016-2017, les exonérations fiscales et douanières et le respect des libertés, entre autres questions d’actualité ». La TRIBUNE sur le même sujet ajoute que « le houleux débat autour du pétrole connaîtra un prolongement à l’Assemblée nationale où le Premier ministre et son gouvernement, sont attendus sur des questions d’actualités. (…). Nul doute que le feu du pétrole sera attisé par l’opposition au sein de laquelle des députés comme Mamadou Lamine Diallo vont saisir l’occasion pour relancer leurs questions ».

Des chefs d’entreprise se confient sous le couvert de l’anonymat à WALFQUOTIDIEN pour dénoncer « un harcèlement fiscal qui plombe leur compétitivité ». Ces patrons d’entreprise expliquent qu’il n’y a aucun pays en Afrique ou ailleurs où on fixe des objectifs d’impôts à atteindre absolument.  

ENQUETE reparle de la tournée économique du chef de l’Etat à Kaffrine et Kaolack. Selon le journal, l’état inquiétant des cultures au niveau de Kaffrine a été caché au chef de l’Etat. Le journal explique que « les récoltes de mil sont déjà mauvaises et celles de l’arachide ne s’annoncent pas meilleures pour les exploitants familiaux. Les cultivateurs dénoncent une visite économique salutaire, mais gérée de manière politicienne ».

SUDQUOTIDIEN réalise un vaste dossier intitulé, « les pages vertes » sur la mort des jardins d’école, la misère du micro-jardinage, l’absence de politique d’arboriculture et d’agriculture urbaine… Question du journal : « A quand le cap durable dans les villes ? ». « Les pouvoirs publics, les urbanistes comme les architectes ont pour mission, de ramener la vie au cœur de la cité », écrit le journal.

En politique, l’OBS face à toutes les contradictions au sein du Ps, trouve que « le cocktail est détonant et peut exploser à tout moment ». Le journal se demande si Khalifa Sall et Cie vont se plier aux statuts du parti ou claquer la porte pour mener leur destin politique tel qu’ils le conçoivent. Pour le TEMOIN, « l’heure de la vérité a sonné pour Khalifa Sall ». Selon le journal, « maintenant que les choses sont devenues officiellement claires et qu’aucun doute ne plane plus sur les accointances entre les pro-Tanor et le pouvoir de Macky Sall, une opportunité est offerte au secrétaire à la vie politique du Ps pour se démarquer de toute option souteneuse et préciser la sienne ».

Le POP parle des partis de la mouvance présidentielle qui dénoncent la gestion actuelle du pays. Il s’agit de la coalition les Républicains « Domi Rewmi » qui dénonce « une répartition inéquitable et injuste des quotas pour la représentation au Hcct ». Pour sa part, le coordonnateur du comité des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Apr, Lassana Sidibé, soutient dans le même journal que « Macky avait parlé de gestion sobre et vertueuse, malheureusement le chemin pour y parvenir est encore loin ».

Dans DIRECT INFO, c’est l’ancien Premier ministre Aminata Touré qui vend le modèle sénégalais en Afrique du Sud lors du 20ème anniversaire de l’Institut Africain pour les élections et le renforcement de la démocratie en Afrique.

LIBERATION informe que l’ancienne patronne de l’Ofnac, Nafi Ngom Keïta a été interdite d’embarquer il y a quelques jours dans un vol Emirates parce qu’elle n’avait pas un ordre de mission. Le journal ajoute qu’elle a pu néanmoins voyager plus tard, après s’être présentée avec le document réclamé par les policiers.

Terminons avec l’AS qui parle des affrontements sanglants hier à Saint –Louis, entre policiers et populations qui s’opposent à la démolition par la mairie de deux mosquées de Guet Ndar. C’est une opération d’assainissement de la mairie qui a promis de construire deux autres mosquées dans le cadre du Programme de développement touristique (Pdt).
 
 


Mardi 25 Octobre 2016 - 09:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter