(Revue de presse du mardi 29 août 2017) « L’autoroute à péage, un danger public »



(Revue de presse du mardi 29 août 2017) « L’autoroute à péage, un danger public »
Commençons ce tour d’horizon de la presse du jour avec ce reportage de l’OBS dans « la vie brisée des sinistrés de Guet-Ndar et Goxu-Mbacc » qui subissent les caprices de la mer à Saint-Louis. Le journal informe que la furie des eaux a détruit de nombreuses maisons, faisant aujourd’hui plus de 200 victimes et un nombre incalculable de familles sinistrées. Leur relogement provisoire dans des écoles est difficile comme ces 73 familles qui partagent 6 toilettes. Et au-delà de cette condition d’existence, les activités des pêcheurs sont plombées par l’assaut des vagues.
Même situation du côté de Kolda où le SOLEIL informe que de nombreux quartiers sont aujourd’hui sous les eaux à la suite du débordement du fleuve Casamance. Des dizaines d’habitations se sont effondrées obligeant leurs occupants à trouver refuge auprès des parents, des amis ou des voisins. Dans le journal DIRECT INFO, le guide religieux et conférencier, Serigne Moustapha Diakhaté invite l’armée au chevet des populations. Il considère que seule l’armée a les moyens de faire face aux inondations qui détruisent les habitations, tuent le bétail et appauvrissent le monde rural.

La santé dans nos prisons à la UNE de WALFQUOTIDIEN. Selon le journal qui cite l’Association pour le soutien et la réinsertion des détenus (Asred), 38% des détenus souffrent de maladies chroniques qui nécessitent un traitement sérieux.

Le TEMOIN se demande s’il faut militariser le Hajj après avoir constaté que le processus de privatisation a incontestablement échoué. Face aux couacs organisationnels, la spéculation et les arnaques en tous genres au détriment des « oudiadj » qui se multiplient, le journal soutient qu’il ne reste donc plus qu’à essayer la militarisation. Et pour ce faire, le Bataillon du Train, l’unité des armées qui organise et coordonne la logistique et le transport des troupes serait la mieux placée pour organiser le pèlerinage à la Mecque.

On reste avec le TEMOIN qui informe que Cheikh Tidiane Ndiaye, le Directeur sortant de AHS n’a pas daigné se présenter hier à la séance prévue pour la passation de service avec son remplaçant Serigne Mbaye Thiandoum. Selon le journal, Cheikh Tidiane Ndiaye s’abrite derrière un décret présidentiel que nul en dehors de lui n’a jamais vu l’ayant nommé à son poste pour contester son limogeage. Pour sa part le journal l’AS informe que le nouveau directeur général sera installé aujourd’hui. Le journal rappelle qu’un cas semblable d’un administrateur civil qui avait refusé de céder son poste de directeur général avait vu l’IGE lui infligeait une interdiction de nomination à quelque poste que ce soit durant 10 ans.

On reste dans le milieu aéroportuaire avec l’OBS qui informe que la compagnie Air Sénégal Sa commence à recruter son personnel. Un recrutement confié à l’agence Profil. Cela heurte les ex-employés de la défunte Sénégal Airlines car ce personnel est toujours bloqué par le contrat les liant  avec Sénégal Airlines. D’ailleurs des sources au niveau de la nouvelle compagnie pensent que l’Etat devrait penser à démarrer la nouvelle compagnie avec le personnel déjà expérimentée de l’ex-compagnie aérienne.

« L’autoroute à péage, un danger public », écrit SUDQUOTIDIEN. Selon le journal, du fait du manque d’éclairage, les automobilistes, surtout ceux qui voyagent la nuit, craignent pour leur sécurité. Pis, l’autoroute est devenue la zone d’opération des agresseurs qui profitent d’une panne ou d’un piège pour dépouiller leurs victimes.

Rebondissement dans l’affaire « Dirty Diesel ». LIBERATION révèle que le doyen des juges a sollicité les réquisitions du parquet dans le cadre de cette affaire de diesel présumé toxique qui éclabousse Oryx, Addax, Vitol et Trafigura. Il y a dans cette affaire une plainte de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) avec constitution de partie civile.

En politique, ENQUETE parle du prochain président du groupe parlementaire de la majorité. Une équation pour choisir la personnalité qui peut contenir les fortes têtes de l’opposition. Du côté de Wattu Sénégal et du Pds, l’on estime que pour le moment aucune décision  allant sur le  choix de Me Madické Niang comme président de leur groupe comme avancé par Doudou Wade, n’est encore actée. Pour le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Diakhaté soutient dans VOX POPULI que « le président de l’Assemblée nationale doit être de notre parti ». A la UNE du QUOTIDIEN, on présente la benjamine de la 13ème Législature. Elle s’appelle Aminata Diao, elle a 32 ans et elle est élue sur le Départementale de Bby Vélingra.

DAKARTIMES soutient que jadis cité en exemple dans le monde entier du fait des grands succès diplomatiques, le Sénégal, depuis 5 ans peine à s’imposer sur la scène internationale. Selon le journal, notre pays a perdu son influence aussi bien en Afrique qu’à travers le monde.

On termine avec la décision du coach Moustapha Gaye d’arrêter avec les lionnes du basket. Le ministre des sports, Matar Bâ selon  LES ECHOS ne voudrait point que ce dernier lâche son poste surtout avec la coupe du monde qui se pointe. Le ministre qui respecte la décision de l’entraineur a fait savoir qu’il discuterait de tout cela avec la maman de Tapha Gaye. Pour l’accueil des lionnes, le journal constate que ce n’était pas la grande foule.
 
 


Mardi 29 Août 2017 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter