(Revue de presse du mercredi 20 Septembre 2017) 48 millions octroyés annuellement par Macky Sall à l’origine de l’implosion de la LD…



(Revue de presse du mercredi 20 Septembre 2017) 48 millions octroyés annuellement par Macky Sall à l’origine de l’implosion de la LD…
Les appréciations de la mission du Fmi au Sénégal sont à la UNE de plusieurs journaux. Le SOLEIL rapporte que la mission du Fmi décerne un satisfécit au Sénégal. C’est parce qu’en 2017, la croissance  économique devrait rester solide au-dessus de 6% et l’inflation se situerait à 2%, selon la mission qui a séjourné du 7 au 19 septembre au Sénégal. Le chef de la délégation, Ali Mansoor explique aussi que les perspectives macroéconomiques pour 2018 sont favorables et que le Plan Sénégal émergent commence à produire ses résultats avec une croissance portée par des investissements publics. D’ailleurs LES ECHOS informe qu’Ali Mansoor a souligné tout de même la nécessité pour le Sénégal de prendre les dispositions pour couper net l’accroissement rapide du service de la dette afin de permettre au Pse d’atteindre ses objectifs. Selon le technicien du Fmi le ratio des payements de la dette est passé de 24% en 2014 à près de 30% pour 2017. L’AS qui insiste sur ce dernier aspect, résume la situation à la UNE, « Revue du programme économique : Le Fmi liste les bons et mauvais points du Sénégal ».

Pour la prochaine ouverture de l’AIBD, WALFQUOTIDIEN et le QUOTIDIEN rapportent les complaintes de l’Union des prestataires et opérateurs des aéroports du Sénégal (Upoas), membres du Conseil national du patronat (Cnp). Ils accusent la société de gestion de l’Aéroport de Diass de vouloir tout mettre en œuvre pour écarter les opérateurs sénégalais. Leurs dernières complaintes sont relatives aux prix de la location des hangars du fret avec « des tarifs qui dépassent de très loin  ceux des pays de la sous-région ainsi que ceux des pays concurrents en hub aéroportuaire ».

L’OBS parle de la démission d’Aliou Sall de la tête de l’Association des maires du Sénégal (Ams). Selon le journal, c’est lui-même qui a décidé de quitter pour éviter un réel conflit d’intérêts. Car dans les missions de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), il y a un appui au développement des collectivités locales et le maire de Guédiawaye ne veut pas être juge et partie.

VOX POPULI fait dans la politique avec la résolution prise par l’Etat de rationaliser l’espace politique. Le journal rapporte que le pôle présidentiel applaudit. Du côté du Pds on soutient que décréter une limitation des partis, c’est attaquer la liberté d’association des sénégalais alors que pour le Fsd/BJ l’Etat doit commencer à ne plus créer des partis pour combattre des adversaires. Celui qui a posé dernièrement le débat, Aly Ngouille Ndiaye, est à la UNE d’ENQUETE. Le journal fait le portrait du nouveau ministre de l’Intérieur et expose « la longue marche du polytechnicien de 53 ans ».

DIRECT INFO parle des remous au sein de la LD. Selon le journal comme AJ avec les 30 millions de Wade, ce sont 48 millions octroyés annuellement par Macky Sall qui sont à l’origine de l’implosion de la LD.

Pour la libération de Lamine Diack, SUDQUOTIDIEN informe que le Collectif pour la libération de l’ancien président de l’IAAF a lancé une pétition. Les membres du collectif sollicitent sa mise en liberté pour des raisons humanitaires et invitent le chef de l’Etat et son gouvernement d’actionner la voie diplomatique et de s’investir un peu plus sur l’affaire Diack.

Pour le scandale de trafic d’ordres de mise en liberté, LIBERATION précise que c’est la Section de recherche de Dakar sous la supervision du procureur qui a mis la main sur cette mafia après avoir travaillé sur une information reçue de son réseau. Le journal parle de plus de 60 détenus  qui ont bénéficié de ces ordres de mise en liberté en 2017. LIBERATION donne l’exemple du trafiquant de cocaïne libéré après six mois de détention pour 200 000 FCFA versés par son épouse.

Terminons avec DAKARTIMES qui informe que « Poutine est en colère contre Macky ». C’est parce que Moscou n’a pas digéré l’arraisonnement des bateaux russes par le Sénégal et les amendes de plusieurs millions de FCFA imposés aux hommes d’affaires proches du président Poutine. Le journal se demande d’ailleurs si cela n’est pas à l’origine de l’annulation du voyage du chef de l’Etat Macky Sall en Russie.
 
 


Mercredi 20 Septembre 2017 - 11:31




1.Posté par sénégal le 26/09/2017 19:57
DIRECT INFO parle des remous au sein de la LD. Selon le journal comme AJ avec les 30 millions de Wade, ce sont 48 millions octroyés annuellement par Macky Sall qui sont à l’origine de l’implosion de la LD.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter